« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

OM : AVB s’explique sur sa gestion du cas Lihadji

L’entraîneur de l’OM compte sur son joueur, mais pas à n’importe quelles conditions.

OM : AVB s’explique sur sa gestion du cas Lihadji
(Photo by Andrew Caballero-Reynolds / AFP)

Après quatorze journées de Ligue 1, l’Olympique de Marseille est deuxième du classement, et pourrait prendre un peu d’avance dès vendredi soir pour la rencontre face à Brest.

Après deux défaites dont une cinglante contre le PSG, l’OM s’est bien repris avec trois victoires de rangs, dont deux contre les concurrents directs que sont l’OL et le LOSC.

Des performances auxquelle André Villas-Boas n’est pas étranger. Le coach des Olympiens a su trouver la bonne formule avec certains choix tactiques, comme le replacement de Boubacar Kamara au milieu.

Il a également redonné la confiance à des éléments importants, comme Dimitri Payet, Nemanja Radonjic ou encore Bouna Sarr.

En conférence de presse, le manager portugais est revenu sur la situation de certains d’entre eux, comme l’ailier serbe ou encore Kevin Strootman.

Interrogé sur le cas d’Isaac Lihadji, AVB s’est montré un peu plus fermé, expliquant les raisons de la disparition progressive de l’espoir phocéen.

« Jacques-Henri (Eyraud) et Andoni (Zubizarretta) sont mieux placés pour en parler. Il y a toujours des contacts avec son agent. (…) mais j’attends la prolongation d’Isaac pour lui donner plus de temps de jeu. »

La situation contractuelle du joueur de 17 ans sera donc directement lié à sa situation sportive, comme en témoigne son choix de faire confiance à un autre jeune du club : Marley Aké.

« A Toulouse, on avait Isaac qui a cette situation contractuelle, et Marley qui est très bon. Donc j’ai préféré faire jouer Marley. Je défends les intérêts du club (…) Entre Marley qui est là depuis plusieurs années et qui a un futur dans l’équipe et un joueur qui hésite… C’est comme ça. »

Le clan Lihadji est prévenu : il faudra rapidement régler le cas du jeune olympien, sous peine de voir le peu de temps de jeu dont il dispose définitivement à zéro.

par :

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Cette news Olympique de Marseille / OM t'a plu ?
Abonne-toi à notre newsletter