« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Arsenal : Dani Ceballos s’agenouille devant Lacazette et Aubameyang

Le milieu de terrain espagnol a été dithyrambique sur ses deux coéquipiers.

Arsenal : Dani Ceballos s’agenouille devant Lacazette et Aubameyang

Arrivé cet été à Arsenal pour un prêt d’une saison, Dani Ceballos est déjà très apprécié dans le nord de Londres et ses qualités techniques risquent de faire grand bien aux Gunners.

L’international espagnol, qui appartient au Real Madrid, a donné une interview au Guardian, publiée ce jeudi, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’est très vite adapté dans son nouveau club.

« Je suis simplement réellement très heureux de faire partie de ce grand club. Je n’ai franchement pas senti de différence de dimension entre le Real Madrid et Arsenal. Et les supporters sont vraiment passionnés, ils aiment leurs joueurs. C’est beaucoup plus facile de s’adapter parce qu’ils te traitent comme si tu avais toujours été au club. J’aime comment tout le monde m’a accueilli. Tout le monde a placé beaucoup de confiance en moi » a confié le joueur de 23 ans au journal anglais.

Comme un poisson dans l’eau, Dani Ceballos s’entend déjà parfaitement avec ses nouveaux partenaires, et notamment sa ligne d’attaque Pépé-Lacazette-Aubameyang, au point de tirer déjà plusieurs conclusions sur les trois compères. « Nous avons une très bonne équipe, compacte, et les trois de devant font vraiment la différence. On peut comparer Pierre-Emerick Aubameyang au Cristiano Ronaldo du Real Madrid dans le sens où il joue vraiment pour marquer. Il est très important pour nous, fondamental. Nicolas Pépé est très direct. Et Alexandre Lacazette, pour moi, est le meilleur joueur : il comprend parfaitement le jeu et, s’il est à 100%, il va nous donner énormément » a expliqué le natif d’Utrera.

Arsenal : Dani Ceballos s’agenouille devant Lacazette et Aubameyang

Reste désormais à savoir si le rêve va continuer en Premier League pour l’ancien sévillan au point même de déjà penser à poursuivre l’aventure à Arsenal ?

« Je ne sais pas ce que je dirai dans un an, mais, aujourd’hui, je suis heureux. Ils voient le football comme moi, j’aime le football comme ils l’aiment. Ils vous respectent et un joueur a besoin d’être désiré. Vous les applaudissez et ils vous applaudissent en retour » a-t-il conclu.

S’ils veulent le conserver en fin de saison, les Canonniers devront se montrer persuasifs avec les dirigeants madrilènes pour arracher l’espoir du foot espagnol.

par :