FR

Tottenham : l’avenir de Danny Rose scellé

par

Une décision a été prise par Tottenham concernant l’avenir de son joueur Danny Rose.

Tottenham : l’avenir de Danny Rose scellé

L’arrivée de José Mourinho n’a pas fait les affaires de tout le monde du côté de Tottenham. Outre Tanguy Ndombélé, cible récurrentes des critiques du Special One, un autre joueur a perdu crédit avec ce changement d’entraîneur : Danny Rose. Peu après l’arrivée de Mourinho, une tension serait née entre les deux hommes. Une situation qui a poussé Tottenham a placer son joueur sur le marché lors du précédent mercato. Une aubaine dont a profité Newcastle, qui a récupéré le joueur sous forme de prêt. Bien qu’il n’ait pas pu se relancer du côté des Toons, Danny Rose saurait d’ores et déjà de quoi son avenir sera fait.

Danny Rose ne sera pas retenu

Selon le Northern Echo, José Mourinho a fait part à ses dirigeants qu’il ne s’opposera pas à un départ du latéral gauche si Newcastle veut transformer le prêt du joueur en un transfert définitif. Steve Bruce (l’entraîneur de Newcastle), Steve Nickson (directeur du recrutement de Newcastle) et Lee Charnley (directeur général) discuteraient régulièrement et seraient d’accord sur le fait de conserver le joueur de 29 ans sur le long terme. De même, Daniel Levy ne devrait pas se montrer gourmand concernant l’indemnité de transfert du joueur.

A un de la fin de son contrat, Danny Rose ne devrait pas passer la saison prochaine chez les Spurs, d’autant plus si José Mourinho reste en place. S’il souhaite avoir une chance de disputer l’Euro 2020, le natif de Doncaster acceptera probablement un départ de Tottenham, où il évolue depuis 2013. Newcaste a d’autant plus ses faveurs que cela le rapproche du South Yorkshire, sa région natale. Ce potentiel transfert semble donc gagnant des différents côtés.

Retrouvez toute l'actu mercato de Tottenham

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.