FR

Stade Rennais : Mbaye Niang a une autre touche en Ligue 1

par

L’Olympique Lyonnais serait aussi sur les traces de l’attaquant Mbaye Niang.

Actuellement sous contrat avec le Stade Rennais, l’attaquant Mbaye Niang compte bien rejoindre un club plus huppé durant ce mercato.

D’ailleurs, l’Olympique de Marseille et l’AS Monaco se disputeraient déjà ses services, mais un troisième club français aurait décidé de se mêler au dossier.

En effet, si l’on en croit les dires du journaliste de l’AFP, Emmanuel Barranguet, l’Olympique Lyonnais suivrait aussi le joueur de 25 ans.

« Le dossier Niang à l’OM ? Il y a un autre Olympique qui est aussi sur lui… Pour le Qatar, c’est plutôt une vieille ruse d’agents. Niang ne pense pas sérieusement au Qatar. Ce n’est plus l’eldorado d’avant. Les conditions sportives ne sont pas géniales. Il approche du sommet de sa carrière, ce n’est pas le moment pour lui d’aller là-bas. C’est plus un truc du genre : ‘Retenez-moi ou je m’en vais’. C’est normal que le clan Niang s’impatiente un peu. Mais tant que la sanction du fair-play financier ne sera pas tombée, ça ne va pas se débloquer comme ça. L’OM a besoin de connaître la réponse de l’UEFA avant de bouger sur le mercato. C’est pour fin juin. Dans le dossier Niang, l’OM n’a pas directement contacté Rennes, pour ne pas aller à la faute. Mais Niang a déjà discuté avec Eyraud et Villas-Boas. Niang a plutôt envie de venir. Moi, je reste plutôt optimiste dans ce dossier-là.»

L’OL ne devrait toutefois pas bouger sur ce dossier si Moussa Dembélé ou Memphis Depay n’est pas transféré durant ce mercato.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique Lyonnais / OL

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.