US

OM-Nantes : Valentin Rongier prêt à forcer son départ

par

Valentin Rongier veut rejoindre l’Olympique de Marseille.

OM-Nantes : Valentin Rongier prêt à forcer son départ

Lié à l’Olympique de Marseille depuis plusieurs semaines, Valentin Rongier voit le temps s’écouler, mais ne voit pas d’avancée significative.

En effet, l’OM n’a pas de fonds suffisants et fait des offres jugées insuffisantes par Waldemar Kita.

Andoni Zubizarreta a d’ailleurs de nouveau été recalé par le président du FC Nantes, selon 20 Minutes.

De ce fait, Valentin Rongier souhaite aider à sa façon et aurait demandé à ne pas jouer face à Montpellier ce week-end pour forcer son transfert comme il l’a déclaré à Presse Océan.

« Il n’y a en aucun cas un bras de fer. Je m’entends très bien avec la direction et il n’y a aucun problème. Simplement, il y a désormais une offre concrète de Marseille et je ne veux pas prendre le risque de me blesser. Je suis droit dans mes bottes et personne ne peut me reprocher de manquer de respect à l’institution. Aujourd’hui encore, je me suis donné à fond à l’entraînement. Je trouve ça dommage si les supporters pensent que je ne suis pas attaché au club, car ce n’est pas vrai. C’est normal que certains d’entre eux pensent cela mais je me suis toujours donné à fond. Mais là il y a une offre concrète de Marseille, un club que je veux rejoindre. Alors oui, j’ai appelé le coach pour lui demander de ne pas jouer face à Montpellier, pour ne pas prendre de risque de me blesser. »

Pour rappel, les dirigeants nantais réclament toujours 20 millions d’euros pour le capitaine des Canaris.

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Nantes

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.