US

Real Madrid : le club prêt à faire une croix sur Mbappé et revenir à la charge en 2021 ?

par

Selon les rumeurs de transferts, le Real pourrait changer ses plans pour ramener le Français à cause de l’intransigeance des dirigeants parisiens.

Real Madrid : le club prêt à faire une croix sur Mbappé et revenir à la charge en 2021 ?

Convoité par Florentino Perez, Zinedine Zidane et la majorité des supporters du Real Madrid, Kylian Mbappé rêverait toujours de rejoindre la Casa Blanca à l’avenir et attend patiemment son heure. Le Français refuse toujours de prolonger son contrat avec le Paris Saint-Germain qui se termine en 2022. Ce qui incite la direction madrilène a envisager de recruter le crack lors du mercato d’été. Cependant les Espagnols pourraient se résoudre à repousser leur offensive à l’année prochaine.

Selon le quotidien ibérique AS, le Real Madrid serait prêt à repousser d’un an ses négociations avec le PSG pour faire venir Kylian Mbappé. Le coronavirus frappe également les finances du club espagnol qui ne veut forcer un transfert et entacher ses bonnes relations avec les dirigeants parisiens.

Les madrilènes sont contraints de modifier leur stratégie pour le prochain mercato à cause de la crise sanitaire et du manque de liquidités qui en résulte. Mais le club merengue pense qu’il conservera les cartes en main sur le dossier et que l’attaquant de 21 ans fera son maximum dans quelques mois pour provoquer son départ.

Il y a quelques mois, un transfert de Mbappé était évalué à hauteurs des 300 millions d’euros. Mais en 2021, à un an de la fin de la fin de son contrat, le prix du crack sera certainement beaucoup plus abordable. Et on imagine difficilement le PSG laisser partir gratuitement sa star en 2022.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.