US

Man Utd : quelle destination pour Paul Pogba ?

par

Le champion du monde français souhaite toujours quitter Manchester United. Pour rejoindre quel club ? Telle est la question.

Man Utd : quelle destination pour Paul Pogba ?

Les mercatos se suivent et se ressemblent pour Paul Pogba qui voudrait toujours partir de Manchester. Déjà donné sur le départ l’été dernier vers le Real Madrid après le retour de Zidane à la tête de la Casa Blanca, le milieu de terrain serait toujours décider à quitter les Red Devils. Il aurait même déjà annoncé à ses coéquipiers qu’il partirait cet été.

Dès lors se pose la question de la future destination de « La Pioche ». Même si le Real Madrid fait figure, depuis longtemps, de club idéal, les Merengues pourraient faire face à une concurrence assez forte sur le dossier. Zinédine Zidane apprécie le mancunien même si l’avènement de Federico Valverde dans l’entrejeu madrilène a rabattu les cartes. De plus, le salaire actuel du joueur (17 millions d’euros) a été un problème majeur l’été dernier pour l’arrivée de Pogba dans la capitale espagnole ; en plus d’un transfert au Real Madrid qui dépasserait largement les 100M€ et qui inclue la prime pour son agent Mino Raiola.

Ainsi, selon Tuttosport, c’est la Juventus Turin qui pourrait profiter d’une situation fiscale plus avantageuse en Italie pour enrôler Paul Pogba. Les capitaux étrangers bénéficient d’un énorme abattage fiscal, sur plusieurs années, à partir de leur arrivée en Italie. Ce qui permettrait au club piémontais de complètement assumer financièrement un retour du Français à la Juve.

À voir si Pogba sera prêt à faire un deuxième retour dans un deuxième club…

Retrouvez toute l'actu mercato de Manchester United

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.