MD

PSG : un grand club ne lâche pas Cavani !

par

Il est le serial buteur du Paris Saint-Germain depuis bientôt cinq ans. Alors qu’il a récemment brisé le record de buts de Zlatan Ibrahimovic et est devenu le meilleur buteur de l’histoire du club parisien, Edinson Cavani voit son avenir être au centre des rumeurs.

Selon certains médias, le PSG ne serait en effet pas contre un départ de l’Uruguay, sous contrat jusqu’en 2020, afin de récupérer une belle manne financière et de faire venir une autre pointure au poste.

Une position qui donne de l’appétit à plusieurs cadors européens. Parmi eux et selon Tuttosport, Chelsea serait le plus déterminé à faire venir l’avant-centre. Les Blues sont en effet déçus du rendement d’Alvaro Morata, sur le départ, et l’arrivée d’Olivier Giroud est loin de régler tous les problèmes.

La Juventus et Manchester United seraient également intéressés. Une offre pourrait donc arriver de l’autre côté de la Manche, ce qui pousserait Paris à se bouger pour sécuriser son buteur. Un ancien de la maison, Alain Roche, appelle d’ailleurs les dirigeants à conserver Cavani au micro de Canal + :

Il y a des clubs qui peuvent acheter Cavani et lui payer son salaire, mais il se sent bien au PSG. Un nouveau technicien va arriver et peut-être qu’il sera plus rigoureux qu’Unai Emery. Peut-être qu’il sera en mesure de comprendre l’importance de Cavani. Pour rien au monde, vous ne devriez vous séparer d’un joueur comme Cavani.

Edinson Cavani a inscrit 38 buts et délivré 12 passes décisives en 46 rencontres cette saison avec le PSG.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.