US

PSG : Leonardo évoque les cas Moise Kean et Julian Draxler

par

Leonardo aimerait conserver Moise Kean et Julian Draxler.PSG : Leonardo évoque les cas Moise Kean et Julian Draxler

Avec la pandémie du Covid-19, le mercato d’été s’annonce moins reluisant pour de nombreuses équipes.

D’ailleurs, le Paris Saint Germain ne pourra pas dépenser autant que lors des mercato précédent et Leonardo chercherait déjà des solutions pour garder un effectif compétitif.

En effet, le directeur sportif brésilien ne dirait pas non pour conserver Moise Kean même si les négociations avec Everton s’annoncent déjà très compliquées, comme il l’a annoncé à France Bleu.

« Là, c’est difficile de savoir, je pense que l’on va mieux comprendre la situation vers la fin. C’était un choix, on ne pouvait pas faire autrement que le prêt et je pense qu’aujourd’hui, avoir Kean pour un an à disposition, c’était déjà quelque chose de très positif. Si on peut entrevoir le futur dans certaines conditions, et on va voir lesquelles, on va essayer et voir comment ça se passe. Mais aujourd’hui c’est très compliqué de savoir comment ça va se passer. »

Outre Kean, Leo a aussi évoqué le cas Julian Draxler et à la grande surprise, une prolongation n’est pas à exclure pour l’international allemand.

« On en parle un peu moins, mais on va voir aussi parce que c’est un joueur dont on doit clarifier la situation quand même. Julian Draxler est un joueur important, même si malheureusement il a eu moins d’opportunités ces dernières saisons. Mais c’est un joueur qui est quand même important et on va voir comment évolue sa situation. »

D’après Le Parisien, la prolongation de ce dernier dépend surtout de la capacité du PSG à lui recruter un remplaçant.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.