MD

PSG : cinq raisons évoquées pour une prolongation de Neymar

par

Certaines d’entres elles sont plausibles, l’une est plus surprenante.

PSG : cinq raisons évoquées pour une prolongation de Neymar

Malgré la fin du mercato actée depuis un mois déjà, le dossier Neymar n’est pas vraiment terminé, si tant est qu’il le soit un jour.

Toutefois, si la tendance a souvent été vers un départ du prodige brésilien en direction du FC Barcelone, un média espagnol a affirmé aujourd’hui que Neymar pourrait plutôt prolonger avec le PSG.

Le media Don Balon (dont les informations sont à prendre avec des pincettes) a listé cinq raisons qui font qu’une prolongation soumise par le club à Neymar et son père les convaincraient de poursuivre l’aventure dans la capitale parisienne.

Un Neymar mieux intégré

Le point commun entre toutes est une intégration plus concrète du joueur et de l’homme. Par exemple, le Brésilien prendrait désormais des cours de français. L’Equipe avait récemment révélé que Leonardo avait piqué au vif Neymar en s’adressant au groupe en français, n’en déplaise à ceux qui ne comprennent pas la langue, comprenez Neymar.

Autre raisons : une présence plus importante dans les campagnes publicitaires et les médias du club, ainsi qu’en zone mixte après les rencontres. Là aussi, quelques interviews avec des mots de la langue de Molière seraient des arguments supplémentaires.

Enfin, et plus surprenant, Don Balon explique qu’une prolongation est crédible tout simplement parce que ses prétendants (FC Barcelone en tête, Real Madrid dans l’ombre) ne pourraient tout simplement pas assumer son transfert.

Difficile d’y croire au vu de tout le battage médiatique des derniers mois, mais nul doute que ce genre de nouvelles ferait plaisir à l’ensemble du club parisien.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.