KR

Pablo Longoria et Mikel Arteta ne lâchent pas William Saliba

par

L’avenir de William Saliba est loin d’être scellé.Pablo Longoria et Mikel Arteta ne lâchent pas William Saliba

Actuellement prêté à l’Olympique de Marseille par Arsenal, William Saliba ne sait pas encore où il jouera la saison prochaine.

En effet, le club phocéen souhaiterait le conserver une saison de plus et, si l’on en croit les dernières informations de Nice-Matin, Pablo Longoria souhaiterait profiter de la possible qualification du club pour la prochaine Ligue des champions, pour convaincre le joueur de rester.

Néanmoins, l’entraineur des Gunners, Mikel Arteta, ne compte pas lâcher le jeune international tricolore, comme il l’a indiqué en conférence de presse.

« Je ne lui ai pas parlé depuis (ses premiers pas avec les Bleus) mais évidemment nous sommes vraiment conscients de ce qu’il fait et de son évolution. C’est notre joueur et nous sommes vraiment contents de la décision que nous avons prise. Il obtient les minutes et l’exposition, la responsabilité et la croissance à son âge n’étaient pas quelque chose que nous pouvions garantir ici cette saison. Et ce qui se passe avec lui a beaucoup de sens et nous sommes heureux de voir comment il s’améliore. »

L’intéressé a confirmé que s’il revenait à Londres, c’était avec un autre statut.

« Je ne peux pas me contenter d’être sur le banc d’Arsenal et être content. Je veux jouer titulaire. Après, si j’entre dans la rotation en tant que remplaçant, ce n’est pas comme rester avec les moins de 23 ans et n’être jamais dans le groupe. Ils sont souvent en contact avec mon agent (Djibril Niang). Ils m’envoient des messages. Ils regardent mes matches. Ils me disent qu’il faut continuer comme ça. Je n’ai pas beaucoup joué avec les Gunners. »

Affaire à suivre…

 

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

Ligue 1 J38 video
18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.