US

OM : une nouvelle idée pour boucler le dossier Milik ?

par

Et si Arkadiusz Milik était finalement échangé avec Florian Thauvin ?OM : une nouvelle idée pour boucler le dossier Milik ?

Depuis plusieurs jours, le nom d’Arkadiusz Milik circule du côté de l’Olympique de Marseille, mais on a du mal à voir comment les Phocéens vont boucler ce dossier.

Si Pablo Longoria avait eu l’idée de convaincre le Napolitain de prolonger son bail qui expire en juin d’une saison afin de venir 6 mois en prêt, d’autres rumeurs évoquaient elles un chèque de 10 millions d’euros.

Néanmoins, il semblerait que les Marseillais n’aient en réalité fait aucune proposition sur ce dossier, tout comme l’Atletico Madrid, selon le journaliste de TMW, Niccolo Ceccarini.

« Pour Milik, aucune offre concrète n’est arrivée pour le moment à Naples. Seul l’Atletico Madrid, après la résiliation avec Diego Costa, est prêt se mettre en action. Cette solution serait évidemment très bien accueillie par Milik, mais il y a encore un gros décalage au niveau du prix. Napoli ne demande pas moins de 15ME avec quelques bonus, et le club espagnol n’a pas l’intention de se rapprocher de ce chiffre.»

Florian Thauvin inclus dans le deal ?

Au vue du montant réclamé et de la faible enveloppe transfert (entre 8 et 10 millions selon certaines sources), le dirigeant espagnol de l’OM chercherait donc une autre idée pour boucler la venue du Polonais, âgé de 26 ans.

Il envisagerait d’ailleurs de proposer aux Napolitains un échange avec Florian Thauvin qui arrive lui aussi en fin de contrat et dont la prolongation au club semble très compliquée, selon La Gazzetta dello Sport.

Milik ne dirait également pas non à Marseille pour rappel où il est certain d’avoir un minimum de temps de jeu.

A noter que d’après Tuttosport, l’Inter Milan se serait aussi invité dans ce dossier, mais avec l’intention de le signer en juin prochain.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.