FR

OM : quatre nouvelles pistes pour remplacer AVB ?

par

C’est encore très flou en ce qui concerne la succession d’André Villas-Boas.OM : quatre nouvelles pistes pour remplacer AVB ?

André Villas-Boas parti, l’Olympique de Marseille a du se déplacer ce mercredi à Lens avec un trio Larguet-Anziani-Flachez et a réussi à ramener un point.

Néanmoins, même si ce trio a de fortes chances d’être encore sur le banc phocéen ce dimanche face à Paris, Pablo Longoria devrait vite débaucher un nouveau coach.

En effet, le Head of Football du club a activé de nombreuses pistes, mais peu d’entraineurs seraient disposés à reprendre l’équipe en cours de saison. C’est notamment le cas de Maurizio Sarri, Lucien Favre ou encore Rafael Benitez.

Quatre nouveaux noms sur les tablettes de Longoria ?

Toutefois, Longoria a de la suite dans les idées et étudierait actuellement quatre autres dossiers, comme Leonardo Jardim, selon Téléfoot, Jorge Sampaoli, d’après ESPN Brasil, ou encore Abel Ferreira, si l’on en croit Gianluigi Longari, journaliste pour TuttoMercatoWeb.

Le premier est libre depuis son départ de Monaco, alors que le second est sous contrat avec l’Atlético Mineiro au Brésil jusqu’à la fin de la saison.

Ferreira est lui aussi lié à une formation auriverde et plus précisément Palmeiras avec qui il vient de remporter la Copa Libertadores. Il est sous contrat jusqu’en décembre 2022 et pourrait être recruté contre 1 million d’euros.

La dernière piste suivie par Longoria mènerait à l’ancien coach de l’AS Monaco, actuellement libre de tout contrat, Robert Moreno.

Ce dernier serait d’ailleurs intéressé par le poste et attendait un appel de l’Espagnol, comme l’a indiqué le journaliste Saber Desfarges.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.