FR

OM : Longoria évoque les cas AVB, Thauvin et Strootman

par

Pablo Longoria a évoqué ce lundi le prochain mercato de l’OM.OM : Longoria évoque les cas AVB, Thauvin et Strootman

A quelques jours de l’ouverture du mercato d’hiver, Pablo Longoria s’est exprimé à La Provence sur la situation de plusieurs joueurs de l’effectif.

Le cas Florian Thauvin a notamment été évoqué et l’Espagnol a préféré rester flou, tant qu’aucune avancée concrète n’a eu lieu surtout en cette période douteuse.

« Le moment de la prolongation est toujours une situation où tu dois trouver l’équilibre entre tous les acteurs. C’est pareil pour d’autres joueurs de l’effectif qui sont dans cette situation. On a commencé à parler avec eux et leurs agents. On doit être préparé à différents scénarios. Prolonger des contrats dans cette situation d’incertitude est très difficile. Les joueurs attendent de voir la réalité du marché. Personne ne sait ce que sera la prochaine saison, avec ou sans public… Ces questions ne nous font plus analyser les prolongations de contrat comme on le faisait en 2018. On doit s’adapter à la situation. »

Un départ de l’international tricolore est donc envisageable, tout comme celui de Kevin Strootman qui est toujours sous contrat avec l’OM jusqu’en juin 2023.

« Il a le plus gros salaire de l’effectif. C’est vrai. Kevin connaît sa situation. »

Quoi qu’il en soit, il y aura des ventes en janvier et pour remplacer les départs, il va falloir se montrer très imaginatif.

« Nous sommes dans un moment très difficiles sur le plan financier. Ce n’est pas seulement lié à l’OM. il y a le problème des recettes de billetterie, surtout dans un club comme l’OM et dans une ville comme Marseille, où tu dépends beaucoup des supporters. Pour le mercato d’hiver, c’est un marché d’opportunité, plus difficile que celui d’été. Il faut s’adapter à la situation économique globale et trouver la meilleure façon de faire des opérations. Si des joueurs sont attractifs, tu dois être prêt à les remplacer. Mais je considère la vente des joueurs comme une façon de rétablir le bilan et une opportunité pour améliorer le club dans le futur. L’ambition de vendre est financière, mais il faut aussi considérer le projet dans son ensemble. On doit chercher à équilibrer le bilan et utiliser la vente d’un joueur pour créer un mécanisme interne et réinvestir l’argent pour étoffer son effectif. »

La priorité de Longoria est plutôt AVB.

Toutefois, Pablo Longoria a une plus grande priorité pour « l’avenir du club ». Il s’agit de l’entraineur portugais André Villas-Boas qui arrive lui aussi en fin de contrat en juin.

« Je suis très content avec lui. Comme je l’ai dit, c’est un coach de très haut niveau. C’est la personne parfaite pour continuer notre projet, c’est le bon coach pour le futur du club. On a commencé à parler, j’ai discuté avec ses agents, je suis allé au Portugal, ils sont venus ici. L’intention est de poursuivre ensemble, on doit trouver la façon de le faire. Dans ma tête, la priorité est de voir comment on peut continuer ensemble. Le message entre entraîneur, joueurs et dirigeants doit être unique. J’aime surtout travailler dans le consensus. Cela ne veut pas dire que tout le monde dit oui. Il faut beaucoup parler, échanger, arriver à une position commune. Il faut donner l’autorité sportive au coach et le soutenir, lui donner l’ambition sur le projet et renforcer les principes de son autorité. Nous avons un rapport quotidien fait de respect. Je considère que c’est un grand coach, de très haut niveau. Nous avons de très bons rapports au niveau humain et professionnel. »

Espérons pour le club olympien qu’il arrive à gérer de la manière des façons tous ces dossiers avec une issue positive.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.