US

OM : Kévin Strootman veut rester au club la saison prochaine

par

Le milieu de terrain hollandais a éclairci son avenir au club.

OM : Kévin Strootman veut rester au club la saison prochaine

L’Olympique de Marseille se rapproche tout doucement d’une qualification en Ligue des Champions et forcément, les joueurs de l’effectif commencent à afficher leur ambition de jouer la compétition européenne.

Parmi eux, Kévin Strootman est cantonné à un rôle de remplaçant depuis plusieurs mois. Le milieu de terrain hollandais a plutôt déçu depuis son arrivée mais ne compte pas partir au mercato et conserve même l’ambition de s’imposer au sein de l’effectif phocéen. Aujourd’hui en conférence de presse, il a fait part de sa volonté de retrouver un poste de titulaire grâce au travail :

« Vous croyez vraiment que je pense déjà à la saison prochaine ? Je veux jouer la Ligue des Champions ici, c‘est note objectif à tous. Si tu ne joues pas, tu n’es pas content, et tu ne te sens pas bien. Mais dans le foot, c’est comme ça. En ce moment, je suis sur le banc. Je pourrais critiquer l’entraîneur, mais moi je dois faire mieux pour jouer et faire partie des titulaires. Je ne dois pas me dire « je ne joue pas, donc je veux partir ». Même si je voulais aller au Real Madrid ou à Barcelone, je ne jouerais pas. »

L’Olympique de Marseille est sous la menace d’une sanction du Fair-Play Financier et a besoin de vendre plusieurs joueurs à valeur marchande. Kévin Strootman pourrait faire partie des olympiens placés sur la liste des transferts. A lui de montrer qu’il pourrait être utile pour une saison en Ligue des Champions.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.