US

OM : ce joueur de la Juve ne viendra pas

par

Federico Bernadeschi ne devrait pas accepter l’Olympique de Marseille.OM : ce joueur de la Juve ne viendra pas

En difficulté du côté de la Juventus Turin et sous contrat jusqu’en juin 2022, Federico Bernardeschi est bel et bien sur le départ cet été.

D’ailleurs, son nom a été lié ces dernières heures à l’Olympique de Marseille où Pablo Longoria aimerait profiter de ses bonnes relations avec la Vieille Dame pour le récupérer.

Seul hic, de nombreux éléments sont capables de faire capoter l’affaire et il ne faudrait donc rien espérer, comme l’a indiqué un journaliste italien au média Le Phocéen.

« Je ne vois pas comment une telle rumeur pourrait aboutir. Déjà de son côté, car il se considère comme un joueur de Champions League et c’est pour cela qu’il a changé d’agent en prenant Raiola. Avec lui, il était sûr de pouvoir trouver un très gros contrat, comme lorsqu’on a évoqué son nom au Barça l’an dernier dans un échange avec Rakitic, mais ce n’est pas allé plus loin. Ensuite, il a été proposé cet été à Lyon pour un échange avec Aouar, mais il n’a pas donné suite. C’est pour cela que j’ai du mal à le voir accepter l’OM cet été. De plus, il touche 3 M€ de salaire net à la Juve, ce qui ferait 6 M€ brut à l’OM, et ça me parait aussi compliqué. Enfin, ce n’est pas un joueur de haute intensité comme les aime Sampaoli. C’est pour tout ça que je n’y crois pas, même si le club va le proposer à tout le monde cet été et qu’il est donc très possible qu’il y ait des échanges entre la Juve et Longoria compte tenu de leurs relations ».

Reste à savoir si Longoria est capable de réaliser un nouveau miracle désormais.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.