US

OM : Arkadiusz Milik n’aurait aucune intention de partir

par

Arkadiusz Milik se voit à l’OM l’an prochain.OM : Arkadiusz Milik n’aurait aucune intention de partir

Prêté par Naples à l’OM depuis le mois de janvier avec option d’achat obligatoire, l’attaquant Arkadiusz Milik est déjà annoncé vers la sortie lors du prochain mercato d’été.

En effet, plusieurs cadors européens tels que la Juventus Turin, l’Atletico Madrid, le Borussia Dortmund ou encore le PSG ont récemment été liés à l’international polonais.

Interrogé sur son avenir à l’occasion d’un entretien accordé à Olivier Tallaron pour Canal+, Milik a toutefois nié toute envie de départ à l’issue de l’exercice en cours.

« Pourquoi je veux quitter Marseille ? Ce n’est pas la vérité. C’est ce que les médias disent, ce qu’ils inventent. Je n’ai jamais dit que je voulais quitter Marseille. Comme je vous ai dit tout à l’heure, je suis très heureux ici. Je me sens bien. Marseille m’a donné une chance dans un moment difficile. J’ai vraiment apprécié ça. Je suis heureux ici, je joue, je marque. (…) Ma déclaration sur ma volonté de jouer en Ligue des champions dans les grands clubs ? En fait la question était aussi : « quels sont mes rêves ? ». En fait, en disant ça, je voulais dire que je suis quelqu’un d’ambitieux, qui veut grandir et devenir meilleur. Je pense que les gens ont mal interprété mes mots. Comme j’ai dit, je suis heureux à Marseille. Et bien sûr, mon rêve est de gagner la Ligue des champions et d’autres choses. Peut-être que je n’y arriverai jamais, mais c’est mon rêve. Donc je travaille pour ça, et on verra bien. Si je serai à Marseille la saison prochaine ? J’ai un contrat à Marseille, je suis heureux ici, j’ai un contrat avec Marseille. Ça dépendra aussi du club ».

Reste à savoir si ses déclarations ont calmé les intentions de ses prétendants.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.