US

OL : Aulas fait le point sur le mercato

par

L’Olympique Lyonnais vit un début de mercato agité. Plusieurs départs sont annoncés par les médias, parmi lesquels celui de Nabil Fékir vers Liverpool, avorté à la dernière minute après la visite médicale de ce dernier.

Face à ces rumeurs, Jean-Michel Aulas a décidé de répondre au Parisien alors qu’il est en Russie. Un entretien dans lequel le président de l’OL a commencé par évoquer le cas de Nabil Fékir :

J’ai eu un échange avec lui le lendemain de la nuit où on a décidé d’arrêter la négociation avec Liverpool. Il était très serein. Je lui ai immédiatement dit que s’il souhaitait rester, on pouvait prolonger. Je l’avais dit avant, qu’on n’avait pas besoin de vendre. On a les moyens de garder Fekir. La tendance actuelle, c’est qu’on ne laisse partir personne pour avoir la meilleure équipe et qu’on la renforce comme prévu.

Une position forte que le dirigeant lyonnais garde au moment d’évoquer les autres dossiers en cours. Parmi eux, il y a celui d’Abdou Diallo, un temps envisagé avant que ce dernier ne choisisse de rejoindre Dortmund. Une décision acceptée par Aulas :

Il m’a appelé pour me dire qu’il ne venait pas. Nous, on ne peut pas faire n’importe quoi avec de jeunes joueurs. En principe, on cherche un défenseur plus âgé. On avait une opportunité, mais il faut que le salaire d’un joueur en équipe de France espoirs ne soit pas incohérent avec les autres joueurs au même statut.

Par ailleurs, Aulas a confirmé qu’aucune arrivée ne serait conclue avant le début du mois à venir, même s’il y’aura des départs :

Il n’y aura pas d’arrivée avant le 1er juillet. Il y aura des départs, sûrement pour arrêter les comptes qui sont très bons, sans départ de star. On a une structure financière qui est d’aplomb. Si Nabil était parti, c’était le jackpot (…) C’est probable que Mouctar Diakhaby parte, tout comme Jean-Philippe Mateta à Mayence.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique Lyonnais / OL

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.