« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Mercato – ASSE : Denis Bouanga a plusieurs pistes

par :

Denis Bouanga pourrait rapporter une jolie somme à Saint-Etienne lors du prochain mercato estival.

Malgré la saison difficile de l’AS Saint-Etienne, l’ailier Denis Bouanga fait partie des belles surprises. Arrivé au mercato estival 2019 en provenance de Nîmes, ce dernier s’est rapidement imposé chez les Verts. Auteur de 12 buts et 5 passes difficile en 35 rencontres toutes compétitions confondues, le Stéphanois est aujourd’hui un joueur très courtisé.

En effet, plusieurs clubs seraient disposés à l’accueillir lors du prochain marché des transferts. Tout d’abord, il pourrait poursuivre sa carrière en France. L’international gabonais (11 sélections, 3 buts) aurait une touche avec le Stade Rennais. Qualifié pour la prochaine Ligue des Champions, le club breton aurait déjà amorcé des discussions avec l’entourage du joueur. Le challenge pourrait l’intéresser mais une première expérience à l’étranger pourrait également le séduire.

La France ou l’étranger ?

En effet selon les dernières informations de France Football, ce dernier aurait tapé dans l’oeil de quelques clubs européens. Il aurait le choix entre l’Espagne, l’Angleterre et l’Italie. Le Betis Seville, Everton et l’AS Roma auraient pris des renseignements sur les conditions d’un éventuel transfert. Une bonne nouvelle pour le club du Forez qui va pouvoir faire monter les enchère. Les Verts aimeraient percevoir une indemnité de transfert de 12 millions d’euros.

Retrouvez toute l'actu mercato de AS Saint-Etienne / ASSE

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.