US

Un mercato agité pour Rennes ?

par

Rennes galère en attaque, c’est le moins qu’on puisse dire. Troisième plus mauvaise attaque du championnat, le club breton cherche évidemment à se renforcer dans ce secteur.

Pour ce faire, plusieurs pistes plutôt séduisantes se présentent pour épauler Giovanni Sio (8 buts) d’après 20 minutes.

 

Un jeune joueur d’un top club ?

Après les échecs Boga et Quintero et la venue avortée de Odegaard cet été, c’est un autre jeune joueur d’un grand club en manque de temps de jeu qui pourrait venir poser ses valises à Rennes.

Il s’agirait de Mariano, un attaquant dominicain auteur de 27 buts en 33 matchs avec l’équipe B du Real Madrid. Zidane, proche de l’entraîneur Rennais Christian Gourcuff, souhaiterait qu’il s’aguerrisse dans un autre championnat avant de pouvoir pleinement l’utiliser.

Une pépite africaine ?

Le nom de Bertrand Traoré (dont le frère Alain a été coaché par Gourcuff à Lorient) est souvent revenu. Mais le joueur de Chelsea, qui fait des étincelles avec l’Ajax Amsterdam, ne devrait pas accepter de partir pour un club clairement inférieur.

Ca n’est pas le cas de Pape Konaté (24 ans), actuellement en galère à Sion (Suisse) mais qui a montré de belles choses par le passé, même s’il peine à confirmer. Par ailleurs, le staff breton le suivrait depuis plusieurs mois.

Un ancien du club

C’est un nom qui revenait avec insistance il y a 2 ans, avant qu’il ne décide de faire faux bond à Rennes pour s’engager avec d’autres Rouge et Noir, les rivaux guingampais. Formé au club, Jimmy Briand (10 buts cette saison) ne serait pas contre un retour, mais une prolongation n’est pas à exclure.

Son ancien coach à Guingamp Jocelyn Gourvennec tenterait également d’attirer le joueur à Bordeaux afin d’apporter de l’expérience à une attaque qui devrait être remaniée l’année prochaine.

Retrouvez toute l'actu mercato de Stade Rennais / Rennes

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.