US

LOSC : Gérard Lopez veut à tout prix conserver ce joueur

par

Un transfert de Renato Sanches serait complètement exclu durant ce mercato.

LOSC : Gérard Lopez veut à tout prix conserver ce joueur

Arrivé durant l’été 2019 au LOSC, Renato Sanches est sous contrat dans le nord de la France jusqu’en 2023.

Si certaines de ses prestations ont pu taper dans l’oeil de quelques écuries européennes, l’international Portugais ne devrait toutefois pas être vendu.

En effet, Gérard Lopez, le président du LOSC, a confirmé sur RMC que Sanches n’était pas à vendre.

“Mon club n’est pas en danger si je rate une marche une année et que je vends un joueur en plus. Un salaire, vous le portez sur la durée du contrat de quatre ou cinq ans. Dans deux ou trois saisons, peut-être même moins, j’en garderai des joueurs. Par exemple, là j’ai une offre sur la table pour Renato Sanches mais je ne veux pas qu’il parte. Je pars du principe que le club a l’ambition d’être européen chaque saison et je garderai des joueurs. Je l’ai déjà fait pour Pépé, j’ai envie de garder Renato Sanches une saison en plus alors que j’ai des offres qui me permettraient de le vendre pour beaucoup d’argent mais j’ai une ambition. Après, le modèle du football français, quand vous avez un club qui a une certaine taille, c’est que vous devez passer par cette case-là. C’est pas Gérard Lopez qui l’a inventé, la seule chose que j’ai fait, c’est en parler et monter un club qui essaie de bien faire cela.”

Les prétendants de l’ancien joueur de Benfica et du Bayern Munich peuvent donc passer leur chemin.

Retrouvez toute l'actu mercato de Lille OSC / LOSC

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.