FR

LOSC : deux départs bientôt actés ? Leurs remplaçants déjà trouvés ?

par

Le LOSC pourrait laisser partir Niasse et Yazici cet hiver.LOSC : deux départs bientôt actés ? Leurs remplaçants déjà trouvés ?

Si on parle beaucoup de l’avenir de Sven Botman durant ce mercato d’hiver, le LOSC pourrait finalement d’abord lâcher Cheick Niasse.

Utilisé à quatre reprises depuis cette saison seulement, ce dernier Cheikh Niasse bénéficie d’un bon de sortie et serait en contact avec le Vitesse Arnhem (Pays-Bas).

Deux autres écuries tenteraient également de le recruter, mais ils doivent d’abord vendre. Il s’agit du RSC Anderlecht (Belgique) et de Sheffield United (Angleterre).

Son départ serait estimé à 2 millions d’euros, ainsi qu’un pourcentage sur une future plus-value.

Yusuf Yazici pourrait aussi faire ses valises et aurait même déjà une offre et plus précisément du CSKA Moscou, comme l’a indiqué son agent, Adem Cebeci.

« Nous avons reçu une offre du CSKA, mais ce n’est que le début. Nous avons de nombreuses autres offres. Nous sommes au stade de l’évaluation ». 

A noter que les Dogues auraient coché les noms de deux nouveaux joueurs pour renforcer leur secteur offensif.

D’après, RMC Sport, c’est Romain Faivre (23 ans, 18 matchs et 7 buts en L1 cette saison), et l’ailier Zinédine Ferhat (28 ans, 1 apparition toutes compétitions cette saison) qui seraient suivis.

Le premier est estimé à plusieurs millions d’euros par Brest et intéresserait aussi le Milan AC, tandis que le second n’a plus que 6 mois de contrat avec Nîmes.

Retrouvez toute l'actu mercato de Lille OSC / LOSC

sorare tu negocies qui
18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.