US

L’Inter Milan veut bien s’attaquer à Lionel Messi !

par

Lionel Messi à l’Inter Milan : une rumeur de transfert impensable qui prend de l’ampleur.

L’Inter Milan veut bien s’attaquer à Lionel Messi !

Les propos de Massimo Moratti concernant Lionel Messi n’étaient pas du vent. Il y a quelques jours, l’actuel conseiller du club et ancien président de l’Inter Milan a déclaré qu’une arrivée de Messi était un « rêve pas du tout interdit ». Cette déclaration a pris le temps de mûrir pour devenir une véritable bombe du côté de l’Argentine.

Selon le média local TNT Sports, l’Inter Milan est en effet prêt à lancer des discussions en vue d’une négociation pour l’Argentin. Sa situation contractuelle (jusqu’en juin 2021 renouvelable à l’année) et la crise financière qui sévit offre bel et bien cette possibilité aux Nerazzurri.

Lionel Messi à l’Inter : le rêve argentin

Alors que les rumeurs de transferts évoquaient plutôt une arrivée de Lautaro Martinez au Barça, c’est bien Lionel Messi qui pourrait prendre le chemin inverse. La Pulga continuerait à perpétrer la tradition des joueurs argentins chez le club lombard. Sur les dernières années, ce dernier a vu passer Diego Milito, Esteban Cambiasso ou encore Walter Samuel pour ne citer qu’eux. Sans oublier le plus emblématique d’entre eux, Javier Zanetti, qui officie toujours pour le club et pourrait tenter de jouer les VRP de luxe pour Messi.

Par ailleurs, l’actuel troisième de Série A a aussi un autre joueur argentin dans le viseur : Thiago Almada, joueur de Vélez Sarsfield. Un jeune attaquant âgé de 18 ans pour lequel l’Inter pourrait dégainer une offre de 25 millions d’euros, toujours selon TNT Sports. Le rêve argentin de l’Inter Milan se réalisera-t-il ? Réponse dans les prochains mois.

Retrouvez toute l'actu mercato de Inter Milan

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.