FR

Le LOSC s’intéresse à cet entraîneur pour remplacer Gourvennec

par

Après une saison mitigée avec Lille, Jocelyn Gourvennec n’a pas totalement convaincu. A tel point que la direction du club nordiste serait d’ores et déjà en quête d’un remplaçant au technicien, et le nom de Laurent Battles prend de l’ampleur ces dernières heures.

Avec Gourvennec, des hauts et des bas

Jocelyn Gourvennec avait vu le LOSC être sacré champion de France en 2021 avec Christophe Galtier. Ce dernier parti à Nice, il a été nommé par le président Olivier Létang pour mener à bien le projet lillois. La barre était haute, certes, mais avec le même effectif que la saison dernière et le même système, l’ancien coach de Guingamp et Bordeaux n’a pas su tirer le maximum de son groupe, comme le montre le classement (10ème à plus de 10 points des places européennes).

Vers un changement d’entraîneur dès cet été

Ainsi, les supporters lillois ont montré leur mécontentement après cette saison mitigée: Gourvennec ne fait pas vraiment l’unanimité au sein du public nordiste et en dépit d’une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des Champions contre Chelsea, l’irrégularité dans les résultats n’a jamais permis au LOSC de se mêler concrètement à la course à l’Europe. La direction aimerait d’ailleurs se séparer de l’entraîneur ayant remporté le Trophée des Champions en début de saison.

Laurent Battles dans le viseur

Létang s’est donc penché sur la succession de Jocelyn Gourvennec et selon les dernières rumeurs, l’ancien président du Stade Rennais s’intéressait de très près au profil de Laurent Battles. Parti de l’ESTAC après la phase aller de Ligue 1, l’ancien milieu de terrain est depuis libre de tout contrat. Après avoir vu son nom associé à plusieurs formations de l’élite dont Montpellier et Saint-Etienne, Battles pourrait désormais se tourner vers le nord de la France pour continuer sa carrière.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.