FR

FC Barcelone : deux indésirables et un espoir officiellement poussés vers la sortie ?

par

Samuel Umtiti et Miralem Pjanic ne seront pas retenus par Joan Laporta.FC Barcelone : deux indésirables et un espoir officiellement poussés vers la sortie ?

En quête de liquidités pour la nouvelle saison, le FC Barcelone a bien l’intention de se séparer de plusieurs joueurs comme Philippe Coutinho ou encore Antoine Griezmann.

Toutefois, c’est un autre Français du club qui devrait partir en premier. Comme Miralem Pjanic, l’ancien Lyonnais Samuel Umtiti n’est officiellement pas retenu par sa direction, comme l’a indiqué Mateu Alemany, le directeur sportif du Barça.

« Ce sont deux joueurs prestigieux avec des carrières importantes. Ils ont eu quelques minutes et ils savent les possibilités qu’ils auront. Avec leurs agents, nous évaluons l’option de partir. Ils sont les premiers à vouloir jouer un rôle de premier plan.»

Outre ces deux joueurs, les Blaugranas pourraient laisser filer un grand espoir, bien apprécié par Ronald Koeman, Ilaix Moriba.

Sous contrat avec les Barcelonais pour encore une saison, le milieu de terrain de 18 ans n’a toujours pas trouvé d’accord avec sa direction pour prolonger son bail.

De ce fait, un transfert semble d’actualité pour l’Hispano-Guinéen qui a été interdit de préparation avec l’équipe première cet été.

Deux clubs britanniques garderaient un oeil sur lui, selon le média espagnol Fichajes, et pourraient rapidement passer à l’action. Il s’agirait de Chelsea et Manchester City. 

Certaines sources évoquent même un salaire annuel de six millions à City, soit plus du double de ce qu’il touche actuellement en Catalogne.

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Barcelone / Barca

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.