« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Dijon : Florent Balmont quitte le club définitivement

par :

Dijon et Florent Balmont se séparent en excellent terme.

Jeune retraité des terrains à Dijon, Florent Balmont a décidé de quitter tout simplement l’écurie bourguignonne.

En effet, le DFCO a indiqué ce vendredi que l’ex milieu de terrain aurait également refusé d’intégrer l’organigramme du club.

« Florent Balmont ne sera pas présent pour la reprise des entraînements du DFCO. Jeune retraité en tant que joueur, l’homme aux 514 matchs de Ligue 1 avait reçu une proposition pour intégrer le staff professionnel du DFCO. Il a finalement choisi un autre horizon pour débuter sa deuxième carrière.»

L’intéressé a expliqué son choix, mais n’a pas fermé la porte à un retour au DFCO.

« La proposition m’a été offerte de découvrir le fonctionnement d’un staff professionnel, tout en ayant l’objectif d’obtenir mes diplômes d’entraîneur. Le challenge proposé par le club était très intéressant, mais d’autres projets m’ont été proposés. J’ai choisi une autre voie, l’aspect familial a beaucoup pesé dans ma décision finale. J’ai passé quatre années magnifiques au DFCO et dans cette belle ville de Dijon. Je tiens à remercier très sincèrement le Président Olivier Delcourt, une personne que j’apprécie énormément. Au terme de mon histoire avec le LOSC, le DFCO m’a fait confiance, alors que j’avais 36 ans. Je remercie également Olivier Cloarec, l’ensemble du staff, mes coéquipiers, tous les dirigeants et l’équipe administrative du club, sans oublier les supporters. J’ai été marqué par mon passage à Dijon et je suis convaincu que mon histoire avec le DFCO n’a pas encore connu son épilogue. »

Reste à savoir quel projet il a choisi désormais.

Retrouvez toute l'actu mercato de Dijon

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.