FR

BVB : un départ d’Erling Haaland n’est pas d’actualité

par

BVB : un départ d’Erling Haaland n’est pas d’actualitéErling Haaland ne souhaite pas quitter Dortmund trop vite.

Véritable arme offensive numéro un du Borussia Dortmund, Erling Braut Haaland aurait tapé dans l’oeil de nombreux cadors européens comme Manchester City, Manchester United ou encore le Real Madrid.

Toutefois, un départ dans les prochains mois ne semble pas d’actualité pour l’avant-centre norvégien. C’est en tout cas ce qu’a indiqué au cours d’un entretien accordé à Sport1, son père Alf-Inge Haaland.

« Quand vous jouez bien, il est logique que les grands clubs frappent à votre porte, mais nous parlons ici de spéculation. Pour l’instant, ce n’est pas dans la tête d’Erling ou dans la mienne qu’un autre club va se disputer sa place. Nous avons signé un long contrat avec Dortmund et ils ont une équipe fantastique pour Erling en ce moment. Nous ne voulons pas regarder plus loin. (…) Je pense qu’il aimerait gagner quelques trophées avec Dortmund. C’est son objectif. Erling peut encore réaliser beaucoup de choses en Allemagne et faire de grands progrès. Partir à l’étranger n’est pas une priorité pour nous. Je pense parfois qu’il le veut et qu’il peut s’affirmer dans n’importe quelle ligue. Pour l’instant, il est heureux en Bundesliga et se concentre sur Dortmund. Il veut juste devenir un meilleur joueur et ne regarde pas trop loin ».

Sous contrat jusqu’en juin 2024, Haaland a inscrit 11 buts et délivré 3 passes décisives en 11 rencontres toutes compétitions confondues.

Enfin, le jeune norvégien va voir un nouvel attaquant à ses côtés avec l’arrivée en équipe A de Youssoufa Moukoko. Ceci devrait être un autre argument de poids pour le décider à rester dans son club.

Retrouvez toute l'actu mercato de Borussia Dortmund

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.