Tabanou pourrait déjà quitter Swansea

Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

Arrivé cet été en provenance de Saint Etienne, Franck Tabanou se poserait déjà des questions à Swansea. En effet, celui qui aura coûté aux Swans 5,5 millions d’euros ne joue pas et cette situation commence à l’agacer, comme il l’a expliqué dans les colonnes de L’Equipe : « Ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. Moi, quand j’ai choisi le club, c’était dans l’optique de franchir un palier dans ma carrière. Quand Swansea est venu, j’avais vraiment l’impression qu’il voulait me valoriser. J’avais même dit à mon agent de refermer toutes les pistes, que ce soit le Dynamo Kiev, Séville ou les autres clubs. Swansea, c’était un très bon club pour progresser. J’ai fait une bonne préparation, ça s’est bien passé. Je jouais 50 % des matches, l’autre latéral 50 %. Depuis, plus rien. Trompé, je ne sais pas parce que je pense que le coach m’apprécie. Mais je ne sais pas pourquoi il ne me fait pas jouer.»

Révélé à Toulouse, Tabanou envisage même un départ si rien n’évoluait pour lui : « Je suis déçu. Je sais que même pendant durant ces périodes-là, tu apprends. Mais je n’ai jamais été habitué à ça. Le plus difficile en fait, c’est de voir qu’il n’y a pas de concurrence ! Je ne suis même pas dans le groupe ! Les seules fois où j’y étais c’est parce qu’il y avait des blessés ou une naissance chez un coéquipier… Je ne comprends pas. (…) J’en suis à me demander : mais alors pourquoi ils m’ont acheté ? Je ne peux pas rester comme ça. Si ça continue, on prendra une décision en décembre. Mais, moi, je demande juste à avoir ma chance. C’est un club qui me suivait depuis un an, ils mettent une somme d’argent importante, ils doivent me trouver des qualités quand même. »

tabanou


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.
+18Les jeux d'argent et de hasard sont resérvés aux personnes majeures.