Chelsea : l’affaire Kepa-Sarri fait jaser en Angleterre

Contenu commercial | 18+

Chelsea encore dans la tourmente.

Hier, lors de la défaite de Chelsea en finale de la Carabao Cup face à Manchester City (0-0, 3-4 aux tirs au but), une image a retenu l’attention de nombreux observateurs.

Dans les arrêts de jeux de la prolongation, Maurizio Sarri a souhaité remplacer son gardien Kepa Arrizabalaga, qui semblait blessé, afin de faire rentrer Willy Caballero pour la séance de tirs au but à venir.

Cependant, le portier le plus cher de l’histoire a refusé de sortir du terrain pensant qu’il était apte à participer à cette séance. Cela a provoqué la colère de son entraîneur qui a failli ne pas assister à la fin de match.

Cette séquence a bien évidemment fait parler outre-Manche quitte à mettre au second plan la nouvelle désillusion des Blues lors de cette finale.

Interrogé au sujet de la discorde dans les rangs de Chelsea, John Terry, l’ancien grand défenseur du club, a critiqué l’attitude de Kepa.

Une fois que votre numéro apparaît, vous devez sortir et vous montrer respectueux. Vous en parlez ensuite. Sortir, c’est la dernière chose qu’un joueur veut. C’est un nuage au-dessus de la performance de Chelsea après avoir si bien joué.

Le consultant de Sky Sports n’a pas été le seul à réagir puisque la grande majorité de la presse anglaise a profité de ce scénario incroyable pour en faire les gros titres de ses journaux ce matin.

Les deux principaux protagonistes ont eux tenu à clarifier la situation et ont plaidé pour un quiproquo. Le gardien de but de Chelsea s’est tout de même excusé après la rencontre sur Twitter.

J’aimerais clarifier certains faits du match d’aujourd’hui. Tout d’abord, je regrette la façon dont la fin du match a été perçue. Je n’ai jamais eu l’intention de désobéir à l’entraîneur ou à l’une de ses décisions. Je pense que tout a été mal compris dans le feu de l’action lors de la dernière partie d’un match pour un titre. L’entraîneur pensait que je n’étais pas en position de jouer et mon intention était d’exprimer que j’étais en bonne condition pour continuer à aider l’équipe, tandis que les médecins, qui m’avaient examiné, arrivaient sur le banc pour transmettre le message. Je pense que l’image a été mal interprétée et ce n’était pas mon intention. J’ai un grand respect pour l’entraîneur et son autorité.

Le technicien transalpin a également défendu l’argument de l’incompréhension en conférence de presse d’après match.

C’était un grand malentendu. J’ai cru qu’il était blessé, qu’il avait une crampe, je ne voulais pas qu’il reste s’il était dans cette condition. Je voulais Caballero sur le terrain. Le gardien voulait juste me dire qu’il était encore bon pour la séance de tirs au but. Mentalement, Kepa avait raison mais pas forcément dans son comportement. J’étais très en colère. Je vais lui parler, il doit comprendre car nous pouvons avoir des problèmes, spécialement avec vous (la presse).

Néanmoins, cet épisode risque de peser dans l’esprit des joueurs de Chelsea pour les échéances à venir.


Cette news Chelsea t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Né en 1995, je fais partie d'une génération qui a eu la chance d'admirer des légendes telles que Zizou, Ronnie ou Iniesta à leur apogée. Je vous transmettrai mes émotions footballistiques par le biais de mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe