Benitez et les moyens du bord

Avec deux défaites et un match nul, Newcastle vit un début de saison difficile.

Après cette deuxième défaite contre Chelsea, Rafael Benitez a été pointé du doigt pour sa frilosité offensive et sa défense jugée trop importante.

Une critique qui l’a longtemps suivie durant sa carrière d’entraîneur, lui qui a entraîné Liverpool, le Napoli ou le Real Madrid.

Hier, une statistique a été largement évoquée dans cette défaite : 18,9%  de possession de balle pour Newcastle.

Face à ces remontrances, l’entraîneur espagnol a réagi en évoquant des exemples d’équipes qui ne gagnaient pas forcément en ayant la possession.

Il y a quelques temps, Barcelone a eu 80% de possession contre le Celtic et a perdu le match. C’est la télévision qui sort ces statistiques.

Lors de cette défaite 2-1 sur la pelouse de Glasgow en novembre 2012, le Barça avait en effet eu 84% de possession de balle.

Rafael Benitez a également pris en exemple le City de Pep Guardiola, qui a fait match nul (1-1) contre Wolverhampton.

Samedi contre les Wolves, Manchester City a eu 71% de possession et n’a pas gagné. Nous étions très proche de faire ce qu’il fallait faire. Je ne me souviens pas que Chelsea se soit crée beaucoup d’occasions en deuxième période.

Pour conclure, l’entraîneur des Magpies, qui a demandé en vain des renforts lors de ce mercato, s’est fendu d’une déclaration pour résumer sa situation.

Tu dois conduire la voiture que tu as.

Décrié pour avoir mis un bus devant la cage de son gardien Dubravka, Rafael Benitez aimerait disposer d’un meilleur véhicule pour viser les premières places.


Cette news Newcastle United t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe