« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Paris Sportifs et Ligue 1 : Les joueurs-parieurs sanctionnés

Contenu commercial / +18

Dans le monde du football et des paris sportifs, les joueurs professionnels prenant le rôle de parieurs n’est pas un fait nouveau. En 2017 déjà, plusieurs parieurs connus des supporters au FC Metz, à Toulouse, à Guingamp ou encore à Saint-Étienne ont été pris en grippe par la Ligue de Football Professionnel (LFP). Mais visiblement, la leçon ne pas être retenue et de nouvelles sanctions pour des joueurs professionnels réalisant des paris sportifs en ligne.

Les nouvelles sanctions de la LFP

Le mois de novembre semble être une période creuse pour les joueurs professionnels. En même temps, à l’approche des fêtes, il peut être sympa d’arrondir ses fins de mois. Mais que nenni, la Ligue de Football Professionnel (LFP) sanctionne les paris sportifs en ligne réalisés par de nouveaux joueurs pro.

Dès lors, les noms sont de sortis. Benjamin Capron, joueur professionnel du Havre, écope de trois matchs de suspension avec sursis et une amende de 500€. Au Paris FC, le joueur Mamadou Sow épinglé par la LFP pour un pari sportif prend quand à lui deux matchs de suspension. Un simple rappel à l’ordre a été donné pour son coéquipier Bruno Goncalves, ainsi que deux autres joueurs de Ligue 2 : Hamza Khida (Reims) et Daniel Simpore (Guingamp).

Alors que les joueurs professionnels, pour ces paris sportifs en ligne, ont par la LFP subi une sanction plutôt clémente, des éducateurs ont également été pris la main dans le sac. Alors qu’en début de saison, de nouvelles réponses et de nouvelles journées de prévention ont été mises en avant par la Ligue, mais finalement rien n’y fait. Les joueurs professionnels continuent encore et toujours à être tenté par un petit pari sportif de temps en temps. Et ce phénomène n’a pas touché que le football, mais aussi tout le monde du sport. L’exemple ayant été le plus médiatisé est celle des frères Karabatic au handball.

Paris Sportifs : La Ligue 2 plus concernée que la Ligue 1

Ce qui étonne surtout dans ces cas avérés de joueurs professionnels réalisant des paris sportifs en ligne, la LFP ne semble pas cibler de joueurs de Ligue 1 ces derniers mois. Les salaires seraient-ils trop bas ? Les jeunes joueurs sont-ils moins bien encadrés ? En même temps, quand des encadrants sont aussi sanctionnés pour les mêmes faits, on se demande s’il est bien raisonnable de les garder à leur poste.

Malgré tout, si les paris sportifs en ligne ne concernent pas Ligue 1 et joueurs professionnels, il est quand même quelques joueurs qui passent du terrain vert au tapis vert. L’exemple le plus édifiant est celui de Neymar. Ayant participé à plusieurs tournois, alors qu’il été blessé avec le PSG, a pu amuser, choquer, mais surtout apprécier pour ce grand bluff magistral.

Vikash Dhorasoo, bientôt maire de Paris, Jérôme Alonzo, Christian Vieri, Fabien Barthez, Jérôme Rothen ou même Francesco Totti sont tous des joueurs invétérés à la table de poker. S’ils ont gagné des tournois ? Malheureusement, non, ils ont été bien meilleurs sur les terrains de foot. Sauf pour certains, avec un peu de mémoire.

par :