Pourquoi l’OM doit se séparer d’Elie Baup

S’il a guidé l’Olympique de Marseille vers une très bonne deuxième place en championnat l’année dernière, Elie Baup est beaucoup plus en difficulté en ce début de saison. Et dans un club où l’état de crise est rapidement décrété, il n’en fallait pas plus pour alimenter les premières rumeurs de départ. Mais chez L-T, nous sommes d’avis de penser que ces rumeurs visent juste, et qu’il est grand temps pour Baup de céder sa place.

Tout d’abord, c’est une raison bien simple qui nous permet d’affirmer la chose. Elie Baup, en tant qu’entraîneur, est passé par Saint-Etienne, Bordeaux, Toulouse, Nantes, et bien sûr Marseille. Avec ces différents clubs, il a disputé 605 matches officiels pour seulement 236 victoires. Soit un total de 39% de victoires! A titre indicatif, c’est moins que l’actuel coach des girondins de Bordeaux Francis Gillot. A priori largement insuffisant pour coacher un club tel que l’Olympique de Marseille.

Ce n’est un secret pour personne : l’OM traverse actuellement une passe difficile. Le club phocéen n’a su faire mieux que de prendre un point lors de ses sept derniers matches, toutes compétitions confondues. On imagine donc que le vestiaire a besoin d’un électrochoc, d’une réaction d’orgueil. Or Baup ne semble capable de susciter ni l’un ni l’autre. Pire, quand on connaît la personnalité du coach marseillais, on l’imagine bien mal réussir à motiver qui que ce soit.

Absent des grands rendez-vous

Autre fait qui nous permet d’affirmer qu’Elie Baup n’est pas d’envergure la-poignee-de-main-entre-les-deux-entraineurs-elie-baup-habitue-de-la-ligue-1-et-ancelotti-qui-decouvrait-la-confrontation-marseille-paris-photo-afpà entraîner Marseille : le fâcheux record qu’il est en train d’établir. Le natif de Saint-Gaudens est sur une série de douze matches sans victoire en C1. Impossible avec de tels résultats d’accomplir quoi que ce soit en dehors du territoire français. Quand on sait que l’OM reste dans les têtes comme LE club français qui a remporté la Champion’s League, cela fait tâche.

La série en question pourrait même être bien pire si l’on considérait les gros matches de championnat comme des matches européens. Marseille s’est en effet incliné face à Monaco et Paris cette saison, mais surtout de manière très inquiétante. Une mentalité ultra-défensive a été adoptée pour ces deux rencontres, qui a réduit à néant tous les espoirs marseillais.

Des choix hasardeux

Baup est un entraîneur qui s’appuie toujours sur ses cadres, et n’aime pas faire tourner. Cependant il pourrait être intéressant de les laisser parfois au repos, notamment quand on voit que nous ne sommes qu’au mois de novembre, et que Valbuena n’a déjà plus rien dans les chaussettes. On en vient même à se demander s’il sera capable d’apporter quoi que ce soit face à l’Ukraine. De plus, quand on voit les prestations qu’ils livrent, aligner Morel (en pôle pour remporter la Ballon de Plomb) et Cheyrou reste une énigme.

Quant à Payet, il n’a jamais été aussi inoffensif que depuis qu’il évolue sur le côté droit. Mais le technicien marseillais s’évertue à le faire jouer à cet endroit du terrain. De leur côté Kadir et Sougou, respectivement à Rennes et Evian, réalisent d’excellentes performances depuis le début de saison. Pourtant ces joueurs n’ont pas eu leur chance la saison passée. On se demande bien pourquoi. A leur image, Khalifa et Lemina jouent très peu en ce début de saison, et pourraient d’ores et déjà avoir des envies d’ailleurs.

Des capacités restreintes

Le coach marseillais semble très limité. Malgré des mauvais elie-baup-le-coach-de-l-omrésultats, il semble incapable de changer de dispositif. Il est pourtant évident qu’il faut changer quelque chose, et c’est bien pourquoi ses détracteurs se font nombreux.

Partout les choix d’Elie sont mauvais. En témoigne sa tenue vestimentaire. Une chemise en dessous d’un survêt, c’est franchement pas terrible quand on gagne trois fois le PIB du Burkina Faso. Alors une seule chose à dire : Elie passe ton chemin, tu n’as pas le niveau pour faire passer un cap à l’Olympique de Marseille. Merci pour la saison dernière, et bon vent.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

1 commentaire pour “Pourquoi l’OM doit se séparer d’Elie Baup

  1. Pouvait-il prédire que Payet serait fantomatique ? Qu’Imbula jouerait 45 minutes par match avant de devenir transparent ? Que Fanni déciderait d’arrêter de jouer pour une histoire de contrat ? Les joueurs sont les premiers en cause, Elie Baup est trop facilement critiqué à mon goût, même si je l’accorde, son maigre turn-over fait rager. Mais, l’année dernière, il chope la deuxième place avec 12 13 joueurs. Donc je continue de penser que la faute vient avant tout des bonshommes sur le pré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable