UNE LUMIERE NOMMEE LUCHO

La signature de Lucho Gonzalez à l’Olympique de Marseille constitue incontestablement l’un des gros coups du mercato estival. En effet, beaucoup, lorsque l’information n’en était que rumeur, s’amusaient de voir qu’un club de Ligue 1 puisse attirer dans ses filets un Argentin dans la force de l’âge (28 ans), et affichant au compteur 43 sélections, pour 7 buts. Et que l’on y croit ou pas, le fait est là, l’OM a réussi en ce début d’été un gros, un immense coup sur la planète football. Mais plus concrètement, attardons-nous un instant sur la valeur de celui qu’on surnomme sans détour « El Commandante ». Quel sera son impact sur le groupe de Didier Deschamps ? Que vaut-il réellement? Tentative de réponse.

  • Une ascension progressive

Ce grand joueur (1m85, comme un certain Zinedine Zidane) démarre sa carrière professionnelle en 1998, au Club Athletico Huràcan. C’est dans ce petit club argentin (qui a vu tout de même passer un certain Alfredo Di Stefano, ou plus récemment le monégasque Alejandro Alonso) que Lucho fait ses premières gammes. Il y reste 3 ans, et dispute 110 matchs avant de se faire recruter par l’un des clubs stars du pays, le River Plate. Il y reste autant d’années, pour un total de matchs joués légèrement supérieur (113), mais un total de buts qui a déjà doublé (24 au lieu de 12 précédemment).  C’est dans ce club de Buenos Aires que le prodige argentin se fait réellement remarquer. Sa vista, son sens du but mais surtout sa vision du jeu couplée à une qualité de passes exceptionnelle en font un milieu très apprécié, qui ravit chaque semaine les quelques 76000 supporters del Monumental, l’enceinte du club. C’est ainsi qu’en 2005, le FC Porto, qui se trompe rarement dans son recrutement, conclut pour 3.5 millions d’euros la venue du Commandante, déjà vainqueur de la médaille d’or en sélection aux J.O d’Athènes, aux côtés d’une génération dorée formée de Tevez, Saviola, Burdisso, Heinze, Mascherano ou encore Ayala. Très vite, l’homme aux dix tatouages se fait adopter par les supporters du Dragao. Une première saison parfaitement réussie (36 matchs joués, 11 buts) en font même le premier capitaine étranger du club. Sacré distinction pour un joueur âgé, à l’époque, d’à peine 25 ans !  Mais, s’il ne fait toujours pas réellement partie des plans de Maradona en sélection, Lucho Gonzalez accumule les trophées en club. 4 fois champions du Portugal en 4 ans, voilà qui impose le respect. C’est d’ailleurs à la vue de ce C.V assez impressionnant que bon nombre de spécialistes s’interrogent encore sur la conclusion positive de cette transaction. Toujours est-il que depuis le 1er juillet 2009, Luis Oscar Gonzalez, de son vrai prénom, est bel et bien un joueur de l’Olympique de Marseille. A ce propos, en quoi Lucho pourra t-il permettre à l’OM de gravir une marche au classement la saison prochaine ?

  • Une diversité qui manquait l’an passé

Avec le départ du minot Samir Nasri l’an dernier, l’OM s’est privé de ce qu’on a coutume d’appeler, aujourd’hui, un numéro 10 à l’ancienne. En effet, le jeune international formé à l’OM fait partie de ce type de joueur capable de poser le pied sur le ballon, d’alterner un coup à droite, un coup à gauche et d’offrir la dernière ou l’avant-dernière passe qui fait toute la différence. Le recrutement d’Hatem Ben Arfa, au profil plus percutant mais moins « temporisant », plus dribbleur mais moins passeur, n’a pas présenté la même efficacité, du moins la saison passée. De la même façon, un joueur comme Mathieu Valbuena ou – dans une moindre mesure – Baky Koné ne peuvent remplir ce rôle d’organisateur de l’entre-jeu. C’est justement dans cette optique là qu’a été recruté Lucho Gonzalez. « C’est la classe mondiale à son poste », s’est d’ailleurs enthousiasmé l’entraîneur phocéen Didier Deschamps. Habile également sur coups de pieds arrêtés, Lucho sera donc chargé de faire, à titre de comparaison, le boulot (offensif, entendons-nous) qu’a pu faire un Benoît Cheyrou cette saison.

  • Vers un 4-3-3 ?

Abordons à présent l’aspect tactique de la chose. Didier Deschamps semble, comme à son habitude, se diriger vers un 4-3-3. Le mercato n’étant pas terminé, tâchons donc d’établir une équipe avec les forces en présence. Dans ce schéma à trois milieux, B.Cheyrou se verrait évidemment attribuer l’aile gauche. Le poste de milieu défensif reviendrait selon toute vraisemblance, à Lorik Cana, même si son départ semble de plus en plus proche. Le cas échéant l’OM, qui s’approche tous les jours un peu plus des intentions rennaises, amorcerait la venue de Stéphane M’Bia. Le poste de milieu droit reviendrait donc tout naturellement à l’Argentin. Cependant, son habileté à créer des décalages et son sens du but pousseront certainement Didier Deschamps à moduler sa formation de départ. Ainsi, il ne serait pas étonnant de voir, en cours de match, Cheyrou reculer d’un cran au côté du milieu récupérateur, et Lucho Gonzalez grimper d’une ligne pour occuper véritablement le poste de numéro 10, un peu à l’image d’un Karim Ziani. Cette situation, tout à fait plausible, montre que la polyvalence du nouveau meneur marseillais sera certainement appréciable pour le coach phocéen. En effet, réputé pour être peu rapide, « El Commandante » doit, pour être réellement influent, occuper un poste axial.

La venue de l’international Argentin n’a, en tous les cas, pas fini de faire des émules. Si, au Portugal, on s’étonne de voir un joueur de ce calibre rejoindre un championnat et un club de seconde zone, les supporters marseillais, eux, veulent croire à l’ambition nouvelle du club, initiée par un certain Pape Diouf. Toujours est-il que sur le papier, l’OM semble disposer d’une multitude de possibilités que DD saura certainement mettre à profit pour permettre à l’Olympique de Marseille d’entamer un nouveau cycle prolifique.

Par Adam Hadef, le 01/07/09.


Cette news FC Porto t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter

Télécharger l'appli Actu News
et Transferts du Mercato

phone-tablet

3 commentaires sur “UNE LUMIERE NOMMEE LUCHO

  1. je suis un supporteur de l’om lucho gonzalez est d’ une bonne recrus ppour l’om car c’est un footballeur talenteux technique et aussi une grosse presene au milieu de terrain et aussi grosse frappe!tout ce que je lui bonne chance!

  2. Lucho c’est le Top , enfin une recrue de taille ,ça devient bon.
    Diawara ça va faire Fort avec Hilton en défense.
    Par contre E.Cissé à part comme remplaçant et encore…..je vois mal ce qu’on va en faire…????
    (On aurait du garder des battants qomme Ziani plutot que de le laisser partir car faudrait quand même pas que D.D confonde OM et ASM…????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *