US

La réforme de la Ligue des Champions adoptée à partir de 2024

par

Evolution règles Ligue des Champions

Le format actuel de la Ligue des Champions va disparaître à partir de la saison 2024/2025 où une réforme a été adoptée par le comité exécutif de l’UEFA ce mardi 10 mai. Nous faisons le point sur tous les changements officiels de la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Le format actuel de la Ligue des Champions

La phase de poules

Jusqu’en 2023/2024, la Ligue des Champions se déroulera dans les mêmes conditions qu’on la connaît aujourd’hui. Cette compétition est divisée en deux temps: 32 équipes participent à la phase de groupes, et on les répartit dans huit poules de quatre équipes. De septembre à décembre, toutes les équipes doivent s’affronter deux fois, une fois à domicile et une fois à l’extérieur et après les six journées, un classement est établi. Les deux premiers se qualifient pour les huitièmes de finale, le troisième est reversé en seizièmes de finale d’Europa League tandis que le dernier est éliminé de toutes compétitions européennes.

Exemple :

Prenons un groupe de cette année. Dans le groupe A, nous avons eu le classement suivant à l’issue de la phase de poules en décembre 2021.

ClassementEquipePoints
1.Manchester City12
2.Paris Saint-Germain11
3.RB Leipzig7
4.Club Bruges4

Bilan : En tête de sa poule, Manchester City se qualifie pour la phase à élimination directe tout comme le PSG qui a fini deuxième. Leipzig a lui été reversé et sera au rendez-vous des seizièmes de finale de l’Europa League en compagnie des deuxièmes de groupe de C3 et des équipes dans le même cas que le club allemand qui auront terminé troisième en Ligue des Champions. Enfin, Bruges ne disputera aucune compétition européenne en 2022.

La phase à élimination directe

Ainsi, les huitièmes de finale se déroulent en février et en mars et les huit premiers de groupe et les huit seconds de groupe s’affrontent sous le modèle suivant: le premier doit impérativement jouer contre une équipe ayant terminé deuxième, tout en prenant en compte le fait que deux équipes d’un même pays ne peuvent pas se rencontrer à ce stade de la compétition et que deux équipes ayant été dans la même poule non plus.

Par exemple, si le Real Madrid termine en tête et que le FC Barcelone se classe second, ils pourraient théoriquement s’affronter en huitièmes mais vu qu’ils sont du même pays, cela n’est pas possible. De même, si l’on reprend le classement du groupe A ci-dessus, Manchester City (1er) et le PSG (2ème) ne peuvent pas non plus jouer l’un contre l’autre avant les quarts. Parfois, ces deux règles limitent le nombre de formations qu’une équipe peut affronter en huitièmes de finale.

Une fois que le tirage au sort a été effectué, les huitièmes de finale ont lieu en format aller-retour et l’équipe ayant le score cumulé le plus important passe au prochain tour. Par exemple, Chelsea a battu Lille 2-0 et 1-2, ce qui sur l’ensemble des deux matchs donne 4-1 pour Chelsea, qui se qualifie pour les quarts. A noter que cette saison, la règle du but à l’extérieur ne compte plus: le Real Madrid a perdu 4-3 à Manchester City avant de gagner 2-1 au retour (5-5 score cumulé). Avant, le Real serait passé grâce aux trois buts marqués à l’Etihad mais à partir de 2021/2022, peu importe car tant que les deux équipes ont marqué le même nombre de buts, nous avons droit à des prolongations.

Ce n’est qu’en quarts de finale que toutes les règles sont abolies: tout le monde peut jouer contre tout le monde (dont deux équipes du même pays, on pourrait par exemple avoir Bayern Munich – Borussia Dortmund), de même que deux équipes qui se sont retrouvées en poule peuvent s’affronter à nouveau à partir des quarts (Real Madrid – Inter Milan, Paris-SG – Manchester City, etc.).

Les quarts et les demi-finales sont désormais tirés en même temps, ce qui permet de connaître à l’avance l’intégralité du tableau. A l’instar des huitièmes, ces deux tours ont lieu en format aller-retour, tandis que la grande finale se dispute en principe sur terrain neutre (le Bayern Munich a joué la finale 2012 dans son stade de l’Allianz Arena contre Chelsea, mais c’est très rare) et sur un match. En cas d’égalité, une prolongation de trente minutes a lieu et si les deux formations ne se départagent toujours pas à l’issue de celle-ci, une séance de tirs au but désignera le vainqueur (valable aussi lors de tous les tours précédents en phase à élimination directe).

Le format de la Ligue des Champions à partir de 2024

Des habitudes bouleversées

Il y a quelques mois, l’UEFA avait annoncé qu’une réforme de la Ligue des Champions aurait lieu à partir de la saison 2024/2025. Ce mardi, le comité exécutif de l’organisation européenne de football est revenu sur certaines de ces décisions. On récapitule.

Actuellement, 32 équipes se disputent la coupe aux grandes oreilles contre 36 en 2024. Il n’y aura plus de groupes à proprement parler, mais quatre chapeaux de neuf équipes. Dans le premier, on retrouvera les champions des principaux championnats ainsi que le vainqueur de l’édition précédente de la LDC. Pour la constitution des trois autres, c’est l’indice UEFA qui permettra la bonne répartition des clubs.

L’UEFA passe de 10 à 8 matchs

Dans un premier temps, la réforme prévoyait un total de dix rencontres jouées pour chaque équipe (5 à domicile et 5 à l’extérieur avec une disparition de la notion de format aller-retour). Finalement, ce ne sera pas dix mais huit matchs disputés par tous les clubs (4 chez soi et 4 en déplacement).

Le format sera un mini-championnat des 36 équipes et les huit premiers seront automatiquement qualifiés pour les huitièmes de finale tandis que les équipes classées entre la 9ème et la 24ème place disputeront un barrage aller-retour (ce qui est l’équivalent des huitièmes de finale dans le format actuel). Les équipes situées entre la 25ème et la 36ème place seront éliminées et ne devraient pas être reversées en C3 comme c’est le cas actuellement.

La France place minimum 3 clubs en LDC

L’autre changement que permettra cette réforme concerne le football français. En l’état des choses, seuls les deux premiers de Ligue 1 (le LOSC et le PSG l’année dernière) se qualifient directement pour les poules. A partir de 2024, ce sont trois places automatiques et des barrages pour le quatrième. En fonction des résultats des équipes françaises en coupe d’Europe, celui-ci pourrait même gagner directement sa place dans le lot des 36 formations qui se disputeront le trophée.

Se racheter après l’échec de la Super League

Le projet de la Super League

En avril 2021, le projet de la Super League initié par le président du Real Madrid visait à créer une nouvelle compétition entre les plus grosses écuries européennes. Des clubs prestigieux comme le Real, le Barça, la Juventus et le Big 6 anglais notamment (Chelsea, Manchester City, Liverpool, Arsenal, Manchester United et Tottenham) avaient été inscrits pour participer.

Finalement, après deux jours où la toile s’est enflammée, la compétition est vite retombée dans l’anonymat, et les clubs, risquant des sanctions qui visaient entre autres l’expulsion de toutes compétitions européennes de tous ceux qui avaient voulu disputer la Super League, ont dû revenir sur leur décision, surtout au vu des réactions négatives des différents groupes de supporters.

L’UEFA veut lutter contre la deuxième proposition de Super League

La mise à jour de la réforme de la Ligue des Champions a également permis de revenir sur la décision initiale qui était de donner deux places à des clubs historiques qui n’auraient pas réussi à se qualifier via leur championnat. Ces deux derniers billets ne seront plus réservés à ceux-ci mais seront déterminés grâce à des critères sportifs et non pas pour favoriser les grands clubs qui souhaiteraient adhérer à un autre projet que la LDC, ce qui conforte l’UEFA dans l’idée qu’il faut lutter contre la naissance de cette compétition.

Début mars 2022, Florentino Perez et Andrea Agnelli, respectivement présidents du Real Madrid et de la Juventus, ont en effet annoncé vouloir reprendre le projet de Super League lancé mais aussitôt avorté de 2021, sous un autre format: l’instauration d’un système de montées-descentes serait en préparation, et de nombreux clubs auraient montré un intérêt pour participer à la compétition. Parmi eux, le FC Barcelone, l’Atlético Madrid, le big 6 anglais ou encore le Milan AC.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.