Quels sont les clubs qui vous rapportent de l’argent ?

Si vous faites partie de la famille toujours plus nombreuses des parieurs sportifs en ligne, vous avez certainement placé quelques mises judicieuses sur certains matchs de Ligue 1 2012-2013.

Or, la saison finie, il est temps de dresser un bilan de chaque club : sur qui aurait-il fallu miser ? Les équipes qui rapportent de l’argent sont-elle celles qui réussissent le mieux en championnat ?

 


SOMMAIRE

Classement de la Ligue 1 en fonction des gains réalisés

Dans le tableau ci-dessous, nous avons recensé les 20 clubs de Ligue 1, selon les bénéfices récoltés en misant 100 euros sur leur victoire lors de chaque journée de championnat. La dernière colonne représente l’écart vis-à-vis du classement réel de l’équipe en championnat.

01 Nice  780 € +3
02 Marseille  585 €  =
03 Lorient  486 €  +5
04 Lyon  225 €  -1
05 Sochaux  132 €  +10
06 Paris  59 €  -5
07 Bastia -45 €  +5
08 Evian -350 €  +8
09 Reims -530 €  +5
10 Saint-Etienne -629 €  -5
11 Toulouse -652 €  -1
12 Rennes -653 €  +1
13 Brest -665 €  +7
14 Lille -732 €  -8
15 Bordeaux -745 €  -8
16 Nancy -905 €  +2
17 Ajaccio -995 €  =
18 Valenciennes -1044 €  -7
19 Montpellier -1053 €  -10
20 Troyes -1512 €  -1

Précision : Les calculs ont été effectués en utilisant les cotes fournies sur le site Sport XN. Les matchs sans enjeu n’ont pas été comptabilisés dans ce classement, puisqu’il est impossible de parier sur ces rencontres sur les sites légaux.

Ainsi, le PSG, locomotive des paris sportifs en France en 2012 (80 % des enjeux en moyenne par journée), est loin d’être le placement le plus rentable.

Les paris sportifs, un bon placement ?

Aiglons nicoisUn rapide coup d’oeil sur ce classement suffit à comprendre que les paris sportifs représentent un placement nettement plus hasardeux que le Livret A : 6 équipes seulement permettent de dégager un bénéfice. Bon, en même temps, il faut être suicidaire pour parier à chaque journée de Ligue 1 sur la victoire de Troyes ou de Valenciennes, soyons honnêtes…

Parmi les équipes au solde positif, on retrouve de manière assez logique le trio de tête du championnat. Si le PSG n’est que 6ème pour un maigre bénéfice de 59 euros, c’est que son statut d’archi favori de la Ligue 1 lui assure des cotes très faibles pour chaque rencontre, quel que soit l’adversaire.

En revanche, des équipes comme Nice ou Lorient ont réalisé un bon parcours en championnat de manière assez inattendue, et sont donc présentes sur le podium. De même, notons l’excellente performance de Sochaux malgré une faible 15ème place en championnat. Ceci est du notamment à des très bons résultats lors de matchs compliqués (victoire à Saint-Etienne, contre Marseille et le PSG…) qui ont rapporté très gros et compensent donc les nombreuses défaites.

Parmi les clubs mal classés, on observe la présence  d’équipes dont on attendait beaucoup en championnat et qui ont déçu les observateurs (et les parieurs !). Par exemple, Lille et Bordeaux perdent chacun 8 places par rapport à leur classement réel en championnat, et se retrouvent même derrière Brest, pourtant lanterne rouge de la Ligue 1 ! De même, la présence en avant-dernière position de Montpellier se justifie également par les attentes très (trop ?) importantes que suscitait le club champion en titre.

Sur qui et quoi parier pour gagner gros ?

1-0 pour l'OMCe classement ne reflète en effet que les résultats des paris sur la victoire d’une équipe : nous avons tenté de découvrir si d’autres paris pouvaient être fructueux.

En effet, si le club de Nice rapporte la coquette somme de 780 € (pour une mise de 100 € par journée, soit 3 800 € au total), il était difficile de prévoir le magnifique parcours des Aiglons cette saison. On peut ainsi se demander : n’est-il pas plus rentable de parier sur la défaite d’une équipe ?

Prenons l’exemple de Brest, lanterne rouge du championnat : en misant à chaque journée de Ligue 1 sur une défaite du Stade Brestois (c’est à dire, dans les faits, sur une victoire de son adversaire), combien gagnait-on ? Après avoir effectué quelques calculs, on tombe sur la somme de 694 €. Pas négligeable, pour une équipe dont on pouvait soupçonner qu’elle connaîtrait de grosses difficultés après s’être maintenue de justesse l’an dernier, et dont les conflits internes font le délice des magazines sportifs : les relations entre l’actionnaire principal Yvon Kermarec et  le Président Michel Guyot ont clairement plombé la saison du Stade Brestois, qui a de plus changé d’entraîneur en cours de saison.

Pour toucher le jackpot, il faut peut-être alors se tourner vers des paris plus risqués mais plus rémunérateurs, comme ceux consistant à miser sur le score exact du match. Imaginez un peu : en pariant 100 € sur une victoire de l’Olympique de Marseille 1-0 pour tous les matchs de la saison 2012-2013 (à l’exclusion des 2 derniers pour lesquels il était interdit de parier en ligne, le classement de l’OM étant déjà fixé), on récoltait un bénéfice de 3 575 € ! Certes, les Olympiens ont réalisé un nombre record de victoires étriquées cette saison, mais tout de même, la somme est impressionnante : elle équivaut à la mise initiale (100 € pour 36 journées, soit 3600 €), cela correspond donc au gain obtenu en jouant sur le rouge ou le noir à la roulette, mais en étalant les mises pour limiter les risques de pertes massives.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable