Quand Emmanuel Petit s’en prend à Benzema

Depuis qu’il a pris sa retraite footballistique, le champion du monde 1998 continue toujours d’apparaître dans les médias, souvent à travers des déclarations fracassantes. On se souvient notamment des critiques portées à l’encontre de son ex-coéquipier, Zinedine Zidane, qui avait d’ailleurs crée un véritable tolée sur la planète football. Cette fois-ci, la victime de Petit n’est ni plus ni moins que l’un des plus grands espoirs français, en l’occurrence, Karim Benzema.

Interrogé par le quotidien Aujourd’hui Sport, l’ancien joueur des Blues juge la prestation du jeune français. « Personnellement, j’ai le sentiment que Lyon a raté le coche. Notamment sur cette action où Benzema oublie de servi Makoun, totalement démarqué à l’entrée de la surface. En négligeant cette balle de 2-0, il ne pense qu’à lui, pas à son équipe », affirme Petit. « Avant cette rencontre, Benzema déclarait que le résultat de ce huitième de finale face à Barcelone pèserait sur son avenir (ndlr: Benzema qualifiait ce match de tournant dans sa carrière, en fonction du résultat et donc du parcours futur de Lyon en C1) : des déclarations intempestives et déplacées, qui compromettent son rendement. »

Toujours dans le même journal, Emmanuel Petit profite de cette semaine européenne pour remettre en place le buteur lyonnais. Qu’il n’oublie jamais que c’est toujours une équipe qui fait un joueur, pas le contraire. Il en est arrivé là grâce à ses efforts, mais aussi et avant tout grâce à l’OL ». Avant d’ajouter, pour conclure : « Je préfère le prévenir : si, demain, il rejoint un grand club européen, il sera confronté à une concurrence beaucoup plus rude qu’à Lyon». Cela à le mérite d’être clair.


Cette news Olympique Lyonnais / OL t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

2 commentaires sur “Quand Emmanuel Petit s’en prend à Benzema

  1. Mais oui il a raison! Benzema n’est pas plus individualiste qu’un autre avant-centre mais il ne faut pas oublier que Juninhi, Delgado Ederson et Fred lui passent des caviars des fois…A Barcelone, il ne mettra pas Henry, Eto’o ou Gudjonhsen sur le banc en deux temps trois mouvements…Ni au Réal où il y a Raul, Van Nistelroy et Huntelaar….
    Espérons qu’il reste serein et qu’il prenne la bonne décision…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable