PSG : le fair-play financier n’aurait rien à voir avec l’échec di Maria…

Comme vous le savez, Angel di Maria était incontestablement la priorité numéro un du Paris-Saint-Germain, durant ce mercato estival. Dossier qui s’est soldé par un échec, puisque l’international argentin s’est engagé en faveur de Manchester United.

Le fair-play financier a souvent été invoqué comme la raison principale de ce premier très gros revers sur le marché des transferts, pour le PSG version qatarie. Mais si l’on en croit le président Nasser Al-Khelaïfi, pas du tout. Angel di Maria était tout simplement trop cher. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré dans les colonnes du journal Le Parisien.

Pendant deux ou trois semaines, j’ai discuté de ce dossier avec mon ami Florentino Perez, le président du Real Madrid. On s’est rencontrés deux fois, on a fait une offre, mais on n’est pas tombés d’accord sur le prix. Pour moi, c’était trop cher. Cela n’a rien à voir avec le fair-play financier. Le joueur voulait venir à Paris, mais ce n’était pas possible.

Une version à laquelle on a tout de même énormément de mal à croire, quand on voit que le club de la capitale a déboursé 50 millions d’euros pour David Luiz, et que Florentino Perez était prêt à céder son joueur au Qatari pour 60 millions


Cette news Paris Saint-Germain / PSG t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable