Ouf, le Racing Club de Lens est en Ligue 1 !

Vendredi soir, le Comité National Olympique et Sportif décidait de donner un avis favorable, quant à l’accession du Racing Club de Lens en Ligue 1. S’il ne s’agit que d’un avis consultatif, cela accréditait tout de même très sérieusement l’hypothèse d’un retour du club artésien parmi l’Elite.

Aujourd’hui, le comité exécutif de la fédération Française de Football a rendu son verdict. C’est désormais officiel : les Lensois évolueront en première division cette saison.

A nos yeux, ce n’est que justice. Le club a gagné sa place sur le terrain, en terminant 2ème du championnat de Ligue 2. Mais surtout, et sans vouloir manquer de respect aux autres, Lens est un club qui mérite mieux que la Ligue 2. C’est une place forte, un véritable bastion du football français. On ne peut donc que se réjouir de l’officialisation de sa montée.

Rester en L1, pour jouer à Bollaert

Peut-être faîtes vous partie des chanceux qui ont déjà eu la chance de se rendre au Stade Félix Bollaert (Bollaert-Delelis d’ailleurs, aujourd’hui), et alors comprenez-vous pourquoi il nous est possible de dire que le club mérite mieux que la seconde division, comprenez-vous l’essence même du terme « supporter ». Comme cela n’existe que dans très peu de club, que ça soit en France, comme en Angleterre ou partout ailleurs, il existe un véritable peuple « Sang et Or ». C’est-à-dire, plusieurs dizaines milliers de personnes qui vibrent, mais surtout vivent, pour le club.

31 016. C’est le nombre moyen de supporters, tout au long de la saison. Ce qui en fait tout simplement le 5e club le plus supporté de France en 2013/2014. Devant l’AS Saint-Etienne, par exemple. Rendez-vous compte. De surcroît, ce, alors que le club évoluait en Ligue 2. Et pour la troisième année consécutive. Du jamais vu dans l’histoire du football Hexagonal.

Pour les supporters, comme pour tout le monde d’ailleurs, étant donné que les joueurs avaient fourni le travail nécessaire à l’accession en Ligue 1, il était donc plus que légitime de les voir monter. Primordial. La seule chose que l’on pourra regretter, c’est que les Sang et Or ne pourront pas jouer au sein de leur historique enceinte la saison prochaine. Car, comme vous le savez probablement, le Stade Bollaert sera en travaux tout au long de l’année, afin de se refaire une beauté, et de se mettre au niveau des joutes d’envergure internationale qui y seront livrées, lors de l’Euro 2016. On espère donc que les hommes d’Antoine Kombouaré sauront se maintenir, pour à nouveau offrir des images comme celles-ci.

Tout le foot français souhaitait la montée lensoise

Le Racing Club de Lens est une formation qui a toujours respecté, et véhiculé, un certain nombre de valeurs. Par conséquent, il a donc toujours entretenues des relations des plus saines, avec ses concurrents directs que sont les autres formations françaises. C’est pourquoi, à l’heure où la DCNG a refusé à l’équipe de monter, nombreuses sont donc les voix du foot français à s’être élevée contre cette décision. Parmi elles, on retrouve notamment celles de Jean-Louis Borloo, Jean-Michel Aulas, Bernard Caïazzo, Jean-Pierre Louvel, Loïc Féry…

C’est un club ami, qui a de nombreux points communs à l’ASSE, comme ses supporters. Les clubs qui se ressemblent doivent se soutenir. Lens aurait fait la même chose pour nous. Aujourd’hui, il y a un manque de solidarité dans le football, c’est chacun pour soi et dieu pour tous. Même si ça marche bien pour nous, il faut se préoccuper des autres. Dans cette lettre, je dis qu’il faut sauver le soldat RC Lens. C’est un soutien moral. Mais son avenir ne dépend pas de nous. Bernard Caïazzo, président de Saint-Etienne.

J’ai lu le dossier qui a été déposé au CNOSF. Franchement, il y a des éléments intéressants et qui n’étaient pas encore apparus, au travers des éléments qui ont contribué à ce manque de crédibilité du dossier. Lens a été victime des informations qui ont été données par un actionnaire qui se sent frustré ou dévalorisé, qui dit des choses qu’il ne respecte pas. Là, il y a une clarification des engagements qui ont été donnés et de ceux qui pourront être assurés. J’ai vu que son budget de trésorerie permettait de ne jamais être à découvert tout au long de l’année. Le CNOSF peut y être sensible, la DNCG aussi et le Comité stratégique de la Fédération, qui sera peut-être amené à prendre position. Ce sont donc des éléments favorables, qui me permettent de penser que le dossier peut être pris sous un angle positif. Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais.

Aulas

Et la DNCG, on en parle?

La Direction Nationale du Contrôle de Gestion c’est, en France, le gendarme financier du ballon rond. Alors, lorsque l’on en entend parler, ce n’est jamais bon. C’est une certitude. Elle est là pour réprimer, sanctionner. Sébastien Corchia peut en témoigner.

Evidemment on ne peut la remettre en question. Il existe un certain nombre de règles, qui se doivent d’être respectées, pour le bon fonctionnement du foot français, d’une manière générale. Sur la forme, par contre, c’est une tout autre chose. Martel a appris le 26 juin, seulement, que l’instance décidait du maintien de son club en Ligue 2. Soit plus d’un mois après la clôture du championnat… et un peu plus du même laps de temps avant la saison suivante.

Le président lensois a donc dû agir sous pression. Impossible de régler l’affaire sereinement. Aujourd’hui donc, si Lens est en Ligue 1, le club conserve des séquelles ce cet été pour le moins tumultueux. Elles se nomment Marcel Tisserand et Alphonse Areola. Tout deux devaient de nouveau être prêtés au club mais, pensant qu’il allait rester en Ligue 2, et à seulement deux semaines de la reprise, ont décidé de se tourner vers d’autres clubs de l’Elite. C’est donc amputé de deux précieux hommes que le RCL va débuter son championnat. Pour une question de timing… Dommageable, tout de même.

Pour le plaisir

Les Corons, « l'empreinte » des Sang et Or.

Pour les parieurs

Quand vous avez Rudy Riou dans les buts, Loick Landre en défense centrale et Jérôme Le Moigne en récupérateur besogneux, c’est un régal de miser l’intégralité de son bonus Parions Web sur l’équipe adverse.

Ou alors, vous pouvez défier le milieu offensif malgache Lalaïna Henintsoa Nomenjanahary dans une partie de Scrabble, mais méfiance, il s’y connait en mots compte triple.


Cette news RC Lens t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

1 commentaire pour “Ouf, le Racing Club de Lens est en Ligue 1 !

  1. salut je m présente alassane seydi js8 sénégalais et gé 18ans.je s8 un grand fan de rc lens et gémeré 1jour joué dans ce grand club francais de référence.j’aprécis beaucoup entoine kambouaré surtt sa technique de régler les situations du club ;chassé que js8 bouré de talent js8 capable de marquer 21 buts par saison car c ma moyenne en championnat du senegal.si vraiment vs intéressez sur mw veillez me contactez au 33782048870 merci de votre compréhension d’ici là j vs souhaite de passer 1e excellente saison avec kambouré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable