LIGUE 1 : TOP 5 DES BELLES OPERATIONS

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

Comme tout un chacun sait, le mercato hivernal est avant tout un marché d’ajustement, de correction. Le calme relatif des grandes écuries européennes cet hiver en témoigne. De même, en Ligue 1, les cadors du championnat n’ont guère sorti le chéquier, à l’exception de l’Olympique Lyonnais, qui a déboursé 10 millions d’Euros pour le jeune Lovren. Ainsi, à Bordeaux, aucun joueur n’a rejoint le Haillan, de même qu’à Paris ou Marseille, agitateurs habituels des différents mercato, où la case arrivées est restée blanche. Cependant, certains clubs de notre championnat ont réussi à tirer leur épingle du jeu, signant quelques recrutements intéressants, où qui, du moins, laissent entrevoir de belles promesses.

  • Pape Diakhaté – A.S Saint-Etienne : Arrivé en prêt en provenance du Dynamo Kiev pour stabiliser une défense stéphanoise à la dérive, Diakhaté n’est pas un inconnu dans notre Ligue 1. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son passé parle pour lui. En effet, il forma durant ses années Nancéennes  l’une des meilleurs charnières centrales de France, en compagnie de l’actuel monégasque Sébastien Puygrenier. Leurs trajectoires sont d’ailleurs plus ou moins similaires : tous deux, après s’être montré performant avec l’AS Nancy-Lorraine, ont rejoint des clubs de l’Est (ce fut le Zenith Saint-Pétersbourg pour Sebastien) sans parvenir à être véritablement régulier, et donc à s’imposer durablement. Pour Pape, ce retour en Ligue 1 n’est peut-être pas provisoire, puisque le prêt contient une option d’achat, qui sera très probablement levée en cas de maintien des Verts parmi l’élite.
  • Colin « Kâzim-Kâzim » Richards – Toulouse FC : Encore assez méconnu en Europe, l’enfant maudit du football turc peut très bien devenir l’une des révélations de cette seconde partie de saison. Âgé de 23 ans, ce milieu offensif est déjà détenteur de 21 sélections en équipe nationale, et a disputé plus de 100 matchs lors de ses 3 ans en Turquie. Attaquant rapide, ses statistiques ne sont pas très impressionnantes, voire même insuffisantes au vu de sa place sur le terrain. Mais Kazim-Kazim compense ce talon d’Achille par une présence de tous les instants, ainsi qu’une forte disponibilité vis-à-vis de ses coéquipiers. A ce titre, ce manque de réalisme peut être mis sur le dos de la jeunesse ; d’ailleurs, l’international turc semble déja soigner cette insuffisance, lui qui, remplaçant ce week-end face au Mans, a inscrit le 3ème but du TéFéCé. Enfin, le staff toulousain devra veiller à ce que le jeune attaquant, prêté avec option d’achat, ne se fasse pas remarquer pour ses frasques extra-sportives ; ce sont ces dernières qui ont conduit le Fenerbahce SK, son ancien club, à le placer sur la liste des départs.
  • Olivier Giroud – Montpellier HSC : Lui aussi n’est âgé que de 23 ans, mais constitue déjà la révélation du championnat de Ligue 2. Attaquant évoluant actuellement à Tours, Giroud a inscrit, depuis cet été, 15 buts et s’affirme accessoirement comme le meilleur réalisateur  du championnat. Recruté pour 2 millions d’Euros avec à la clé un contrat de 3 ans et demi, le Tourangeau ne rejoindra les rangs héraultais qu’en juin prochain, afin de terminer la saison avec son club actuel. A l’image de Guillaume Hoarau il y a deux ans, Olivier Giroud pourrait très vite faire parler de lui. Repoussant des offres de différents clubs anglo-saxons, le joueur formé à Grenoble a privilégié un apprentissage « step by step », évitant ainsi de se griller comme d’autres ont pu, par le passé, en faire l’amère expérience.
  • Olivier Kapo – U.S Boulogne-Sur-Mer C.O : Sa présence ici peut surprendre, tant l’ex-Auxerrois galère depuis qu’il a quitté la Bourgogne. Néanmoins, à 29 ans, après avoir connu la Juventus, Monaco, Levante, puis l’Angleterre (Birmingham puis Wigan), le second Olivier de ce classement pourrait devenir l’un des atouts dans la mission maintien de Boulogne. Son expérience peut en effet grandement aider une équipe qui fait figure de petit Poucet de l’élite, et soulager le côté gauche boulonnais, orphelin d’un spécialiste du poste. Avec le retour annoncé du serial-buteur Grégory Thil, l’entraîneur Laurent Guyot a ici l’opportunité de former un duo qui pourrait s’avérer intéressant. D’autant plus que pour le joueur d’origine ivoirienne, ces six prochains mois s’annoncent comme décisifs dans la suite à donner à sa carrière, plus proche de la retraite que des centres de formation.
  • Renato Civelli – OGC Nice : Parti – à contre-coeur – de l’Olympique de Marseille l’été dernier, le rugueux défenseur argentin a, du reste, conservé une solide réputation en Ligue 1. Auteur de prestations remarquées sous l’ère Gerets, buteur à plusieurs reprises, Renato Civelli n’a jamais caché son désir de revenir jouer en France. Souhait exaucé, puisque l’équipe de Didier Ollé-Nicolle a réussi à l’acquérir dans le cadre d’un prêt, assorti d’une option d’achat s’élevant à 1.7 millions d’Euros, en provenance de San Lorenzo (Argentine). Revenu, à l’instar de P.Diakhaté, pour renforcer une défense niçoise en proie à de grandes incertitudes, l’Argentin a de suite été placé titulaire, pour des débuts, avouons-le, assez mitigés. Son expulsion face à Monaco lors de la défaite 3-2 des joueurs du Gym en atteste. Mais sa présence pourrait grandement aider un club en plein doute, sur un plan sportif mais aussi en coulisses, où le feuilleton Loïc Rémy les aura perturbé jusqu’aux dernières heures du mercato.

Adam Hadef


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe