Jouer la Coupe d’Europe, un inconvénient pour les résultats en Ligue 1 ?

 

« Je crois que bon, à partir de là, on avait joué mercredi en Ligue des Champions, donc bon, la fatigue s’est faite ressentir en 2nde mi-temps ».

Cette phrase fait désormais partie du top des clichés sortis par un entraîneur, avec « l’important c’est les 3 points » ou « on prend les matchs les uns après les autres ». Mais si ces 2 derniers exemples sont surtout de magnifiques lapalissades, peut-on estimer qu’un club qui dispute la Coupe d’Europe en subit des effets secondaires négatifs ? A la lecture de notre analyse, il est clair que ce mythe est infondé : jouer la Coupe d’Europe n’a pas d’impact négatif sur les résultats en championnat.

Notre méthode a été la suivante : nous avons suivi 4 clubs français ayant disputé une Coupe d’Europe (Champion’s League ou Ligue Europa) lors des saisons 2011-2012 et 2012-2013 : le Paris Saint-Germain, l’Olympique de Marseille, l’Olympique Lyonnais et le LOSC de Lille.

Après avoir relevé leurs résultats lors des journées de Ligue 1 ayant succédé à un match de Coupe d’Europe, nous les avons comparé avec leur moyenne de points en Ligue 1 sur l’ensemble de la saison.

Paris Saint-Germain

Saison 2011/2012

Matchs de Ligue 1 après Coupe d’Europe : 5 victoires, 3 nuls, 0 défaite, soit une moyenne de 2,25 pts / match

Sur la saison entière : 2,07 pts/ match

Cette saison est celle de l’arrivée des Quataris au PSG : malgré de bons résultats en championnat, ils se contenteront de la 2ème place derrière la surprenante équipe de Montpellier.

En Ligue Europa, ils ne passeront pas la phase de poules, terminant derrière l’Athletic Bilbao et le Red Bull Salzbourg : cet échec a certainement joué dans le licenciement de l’entraîneur Antoine Kombouaré, remplacé par Claudio Ancelotti à la trêve hivernale.

Saison 2012/2013

Matchs de Ligue 1 après Coupe d’Europe : 7 victoires, 2 nuls, 1 défaite, soit une moyenne de 2,3 pts / match

Sur la saison entière : 2,18 pts/ match

Le PSG réalise lors de cette saison un brillant parcours en Ligue 1, qu’ils remportent avec 12 points d’avance sur leur dauphin marseillais.

En Ligue des Champions, le bilan est honorable : après être sortis 1er de leur poule et avoir vaincu le FC Valence en 1/8ème de finale, ils sont éliminés par le FC Barcelone sans pourtant subir de défaite (2-2 au Parc des Princes, 1-1 en Espagne).

Olympique de Marseille

Saison 2011/2012

Matchs de Ligue 1 après Coupe d’Europe : 3 victoires, 2 nuls, 4 défaites, soit une moyenne de 1,22 pts / match

Sur la saison entière : 1,26 pts/ match

Au niveau national, la saison est calamiteuse, tout juste sauvée par un titre en Coupe de la Ligue. Mais la 10ème place en championnat et l’élimination en Coupe de France par Quevilly restent difficiles à digérer…

Le bilan est plus glorieux en Ligue des Champions, où l’OM sort de la phase de poules grâce à une victoire arrachée sur la pelouse du Borussia Dortmund lors de la dernière journée.

Saison 2012/2013

Matchs de Ligue 1 après Coupe d’Europe : 5 victoires, 2 nuls, 1 défaite, soit une moyenne de 2,1 pts / match

Sur la saison entière : 1,9 pts/ match

En championnat, l’OM redresse la tête et termine la saison à la 2ème place du classement, derrière le PSG (grâce notamment à une entame de Ligue 1 tonitruante, 6 victoires en 6 matchs).

Le bilan est nettement moins glorieux en Coupe d’Europe : les Marseillais sont éliminés dès la phase de poules de la Ligue Europa. Ils terminent 3ème sur 4, avec une seule victoire en 6 matchs.

Olympique Lyonnais

Saison 2011/2012

Matchs de Ligue 1 après Coupe d’Europe : 5 victoires, 1 nul, 4 défaites, soit une moyenne de 1,6 pts / match

Sur la saison entière : 1,68 pts/ match

Bilan relativement médiocre pour les hommes de Jean-Michel Aulas : en Ligue 1, Lyon parvient à accrocher la 4ème place, loin du trio de tête (Lille, 3ème, a 10 points d’avance). Cela leur offre néanmoins un accès direct pour la Ligue Europa 2012-13.

En Champions League, les Lyonnais vont passer par toutes les émotions : après des débuts chaotiques, ils doivent remonter une différence de 7 buts lors du dernier match pour finir devant l’Ajax Amsterdam et se qualifier. Pari tenu : tandis que les Néerlandais perdent  2-0 contre le Real Madrid, Lyon va s’imposer sur la pelouse du Dinamo Zagreb sur le score de 7 buts à 1 !

Un tel résultat sera le sujet de nombreux soupçons, qui ne trouveront aucun fondement.

Saison 2012/2013

Matchs de Ligue 1 après Coupe d’Europe : 3 victoires, 3 nuls, 1 défaite, soit une moyenne de 1,71 pts / match

Sur la saison entière : 1,76 pts/ match

Lyon termine la Ligue a une honorable 3ème place et décroche son billet pour les barrages de la Ligue des Champions.

En Ligue Europa, le bilan est également satisfaisant : l’OL sort facilement de sa poule, avec 16 points sur 18 possibles. Malheureusement, le tirage au sort leur attribue l’équipe de Tottenham en 1/8ème de finale : malgré des rencontres de qualité, les Lyonnais s’inclinent finalement contre les Londoniens et un Gareth Bale intenable.

Lille Olympique Sporting Club

Saison 2011/2012

Matchs de Ligue 1 après Coupe d’Europe : 3 victoires, 3 nuls, soit une moyenne de 2 pts / match

Sur la saison entière : 1,95 pts/ match

Lille effectue une très belle saison en Ligue 1 pour finalement terminer à la 3ème place, derrière les surprenants Montpelliérains et le PSG.

Leur parcours en Ligue des Champions sera moins satisfaisant, puisque le LOSC finit à la dernière position de se poule et échoue donc à se qualifier au stade supérieur.

Saison 2012/2013

Matchs de Ligue 1 après Coupe d’Europe : 3 victoires, 3 nuls, 2 défaites, soit une moyenne de 1,5 pts / match

Sur la saison entière : 1,6 pts/ match

Les années se suivent et se ressemblent pour le LOSC en Champions League : les Lillois se qualifient pour la phase de poules en éliminant LE FC Copenhague, mais terminent encore une fois derniers, avec 5 défaites en 6 matchs.

En Ligue 1, la saison est également difficile puisque Lille termine à la 6ème place du championnat, synonyme de non-qualification pour une Coupe d’Europe en 2013-14.

Bilan

Un rapide coup d’oeil sur les moyennes de points obtenus lors de rencontres suivant un match de Coupe d’Europe nous permet d’affirmer que l’impact négatif de celle-ci est très largement exagéré : les résultats sont peu ou prou identiques à ceux de la saison entière.

Le rythme actuel des principaux championnats est tel que cette conclusion n’est guère surprenante : dans un sport où la télévision fait la loi, il est devenu habituel de disputer des matchs tous les 3 jours. Coupes de France et de la Ligue, matchs en sélection nationale… Les grands joueurs sont désormais habitués à tenir un tel rythme, et se préparent physiquement en conséquence.

 

En revanche, il est intéressant de constater que les bons résultats en Ligue 1 sont souvent opposés à la réussite en Coupe d’Europe : par exemple, Marseille en 2012 fait un beau parcours en LDC mais s’effondre en championnat ; 1 an plus tard, le club cartonne en Ligue 1 mais se déchire en Ligue Europa.

La difficulté n’est donc pas de jouer des matchs rapprochés, mais de réussir de front sur les 2 compétitions : le vrai relâchement semble donc plus mental que physique. Après tout, un joueur qui va disputer les 1/2 finales de la Ligue des Champions parvient-il réellement à se motiver pour un déplacement à Sochaux ou à Valenciennes ?


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable