EXCLUSIF: FARID ECHEIKR REVIENT SUR LA POLEMIQUE AUTOUR DE LA MARSEILLAISE

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

La polémique lancée par le député des Alpes Maritimes, Jean Claude Guibal, la semaine dernière, n’a pas laissé le monde du football indifférent. En effet, pour beaucoup, la proposition faite par ce député d’obliger les joueurs français à chanter ostensiblement l’hymne national, est apparue aux yeux de certains comme une provocation aux libertés de tout un chacun. C’est pourquoi nous avons demandé l’avis d’un expert, qui n’est autre que le candidat à l’investiture européenne Farid Echeikr, pour nous éclairer sur ce sujet qui touche aux sources mêmes de la République. Entretien.

Les-transferts.com : Le député UMP Jean-Claude Guibal a récemment affirmé désirer une « tolérance zéro » à l’encontre des joueurs ne chantant pas l’hymne national au début d’un match. Quelle est votre réaction suite à ces propos?
Farid Echeikr : « Je doute que M. Guibal ait la moindre d’idée de la pratique d’un sport à haut niveau et des exigences et sacrifices qui y sont liés. Avant un match ou une compétition, chacun a sa façon de se concentrer. L’idée que se fait M. Guibal de la nation me semble bien réductrice. Cependant, l’idée d’une tolérance zéro sur la bêtise de certains parlementaires gagne en pertinence grâce à ce genre de décalaration. »

Les-transferts.com : Laurent Blanc a vivement critiqué cette attitude, en déclarant notamment « Si les députés, dans le moment de crise qu’on vit, n’ont que ça à penser, sincèrement, c’est triste. Que ce député de l’UMP le sache, on est en démocratie, on peut faire ce qu’on veut quand on entend l’hymne national. ». Etes-vous en phase avec les propos de celui qu’on surnommait « Le Président » ?

Farid Echeikr : « Effectivement, aujourd’hui nous avons besoin d’unir la nation, rassembler toutes les forces vives pour surmonter la crise, pourquoi pointer du doigt les joueurs de foot ? Je ne vois nulle part l’intérêt de stigmatiser des joueurs qui mouillent le maillot pour leur pays. C’est sans doute le meilleur moyen qu’il a trouvé pour faire parler de lui, en se positionnant comme l’homme de la droiture et du patriotisme. C’est son choix, mais le patriote aujourd’hui c’est celui qui se met au travail dans l’intérêt de son pays, celui qui s’engage et œuvre pour des idées progressistes, au nom de notre avenir. »

Les-transferts.com : Le député Guibal a même proposer une loi contre ce fait. Que pensez-vous de cette proposition de légiférer sur un tel détail?

Farid Echeikr : « Quel est le rôle d’un député ? Représenter le peuple en proposant et votant des lois. Si M. Guibal pense que les citoyens l’ont élu pour qu’il attaque en leurs noms, une poignée de footballeurs timides en chant, c’est plutôt grave. Pense-t-il avoir trouvé ici le seul moyen de passer à la postérité en soumettant une loi si stupide ? Souhaite-t-il également que dorénavant les joueurs fassent le salut au drapeau ? Je pense qu’un mandat de député doit avoir d’autres finalités. L’utiliser à de telles fins, c’est tout simplement discréditer le rôle et l’importance d’un parlementaire. Il y a bien d’autres combats plus nobles et plus essentiels. »

Les-transferts.com : Cette polémique renvoie directement aux problèmes posés par le sentiment d’appartenance à une Nation, à un drapeau, à des couleurs. Néanmoins, ce patriotisme peut paraître exacerbé, notamment à un moment où l’Europe doit s’unir face à la crise mondiale. Justement, seriez-vous favorable, par exemple, à la création d’un hymne européen, qui, évidemment, ne supprimeraitpas les hymnes traditionnels, mais renforcerait le sentiment d’union à une entité?

Farid Echeikr : « Le nationalisme, c’est la guerre ! » disait F. Mitterrand au Parlement Européen.  Oui, il faut être fier de son pays, sans pour autant tomber dans l’excès et le patriotisme aveugle. Nous devons également être fiers d’être Européens, nous avons su, malgré un passif lourd et de dramatiques guerres intestines, faire la paix, nous réunir et construire un avenir commun. L’hymne à la joie de Beethoven  assure déjà le rôle d’hymne européen. L’idée d’y associer des paroles multilingues est à creuser et pourquoi alors ne pas le chanter à l’ouverture des grandes compétitions européennes ? Le sentiment d’appartenance à l’Union s’en trouverait de fait renforcé et serait à la hauteur de la chance que peut représenter, pour nos nations, l’aventure européenne. »

Retrouvez toute l’actualité et la campagne de Farid Echeikr sur le site www.echeikr.eu.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

6 commentaires sur “EXCLUSIF: FARID ECHEIKR REVIENT SUR LA POLEMIQUE AUTOUR DE LA MARSEILLAISE

  1. Comme d’habitude, je trouve les propos de notre candidat aux élections européennes très posés et sages…

    Et ceci, quel que soit le sujet abordé.

  2. Voilà pourquoi je suis de tout coeur avec Farid Echeikr ! L’intelligence des propos tenus me conforte dans mon choix de le supporter. Et s’il y avait plus de parlementaires comme lui, peut-être qu’enfin les vrais problèmes seraient abordés et qu’on y apporterait enfin des solutions efficaces.

  3. Vous l’aurez noté de vous-même, une erreur s’est glissée dans la présentation de l’article, sur la UNE du site. M. Echeikr ne revient en effet pas sur les sifflets de la Marseillaise, mais bel et bien sur la proposition du député Guibal, de sanctionner les joueurs ne chantant pas l’hymne national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe