Cabaye au PSG, une bonne idée?

Il est désormais plus que probable que l’international tricolore pose ses valises du côté du club de la capitale, en cette fin de mercato. En effet, le PSG et Newcastle auraient, selon L’Equipe, trouvé un accord à hauteur de 20 millions d’euros, plus 5 millions de bonus.

Quelques derniers détails administratifs restent donc à régler, comme le salaire du joueur. Mais étant donné la puissance économique du Paris-Saint-Germain, notamment vis-à-vis du poids financier du club des Magpies, et la volonté du joueur de relever le défi proposé par le club francilien, le dossier devrait très prochainement être bouclé.

Ainsi, le quotidien sportif révèle que Yohan Cabaye devrait probablement manquer le déplacement à Norwich ce soir, afin de passer sa visite médicale. Son transfert pourrait alors être officialisé dans la journée de demain. On est donc en droit de s’interroger, quel intérêt pour le PSG de recruter Yohan Cabaye? Que va-t-il apporter à l’effectif parisien? Et pour lui, n’est-ce pas dangereux de quitter Newcastle à six mois de la Coupe du Monde?

Le gagnant c’est Newcastle

Une chose est sûre, s’il y a bien une des parties qui sort gagnante de ce long bras de fer, c’est le club des Magpies. En 2011, le milieu de l’Equipe de France avait été recruté pour la « modique » somme de 6 millions d’euros, en provenance du LOSC. Deux ans et demi plus tard donc, le joueur quitte le club pour 25 millions d’euros (montant total du transfert, comprenant les bonus), soit plus de quatre fois son prix d’achat. Autant dire que c’est une très belle plus-value qui a été réalisée par le club anglais.

Il faut dire que le dossier a été mené de main de maître. Dans un premier Nassertemps, en début de mercato, on a refroidi les ardeurs du PSG en repoussant les offres, et en demandant au joueur de lui-même affirmer son envie de rester. Le club de la capitale s’est donc détourné durant un temps, de sa cible principale, afin d’exploiter d’autres pistes. Mais celles-ci n’ayant pas abouti, les dirigeants parisiens sont revenus à la charge. On était alors en fin de mercato, et il était donc aisé de faire monter les enchères, notamment quand on connaît la puissance financière de Nasser Al-Khelaïfi. On ne peut que saluer la malice des Magpies dans le dossier Cabaye.

Quelle place dans l’effectif parisien?

On sait que si les parisiens ont voulu, à tout prix, recruter un milieu de terrain, c’est en partie à cause de la blessure du jeune Adrien Rabiot, survenue il y a dix jours de cela face à Bordeaux. Si jusque là, le recrutement d’un milieu était évoqué, il n’y avait aucune certitude. A priori, Yohan Cabaye prendrait donc la place du jeune Espoir, au sein de l’effectif parisien. Or si celui-dispose de plus en plus de temps de jeu, à mesure que la saison avance, il n’a pour autant été titularisé qu’à sept reprises en Ligue 1.  On peut légitimement penser que Cabaye dispose de plus d’expérience que Rabiot, et qu’il s’agisse aujourd’hui d’un meilleur joueur, qualitativement parlant.

Mais pour autant, dans un milieu de terrain où évoluent Thiago Motta, Marco Verratti et Blaise Matuidi, quelle place pour le nouvel arrivant? Car le premier constitue véritablement le maestro, le métronome de cette équipe parisienne. Il sait quand le jeu doit être accéléré, ou à quel moment garder le ballon, et joue toujours de manière très juste. Verratti, c’est sans conteste la patte technique de ce milieu de terrain. Celui qui, en plus d’aller gratter quelques ballons dans les pieds adverses ne le perdra jamais, et sera même capable d’éliminer au milieu de terrain, ainsi faire monter les premiers défenseurs sur lui, et donc créer les premières brèches. Enfin, Blaise Matuidi est le récupérateur attitré de cette équipe parisienne, celui sans qui l’équilibre n’est pas le même. Ce n’est pas pour rien qu’il est considéré comme le « poumon » de l’équipe.Rabiot

C’est donc le rôle de joker de luxe que viendrait jouer Yohan Cabaye. On peut même s’interroger de la place que sera la sienne lors du retour de blessure de Rabiot, car le club de la capitale mise beaucoup sur sa jeune pousse, seule à pouvoir représenter la formation parisienne. Alors que le PSG est souvent critiqué pour bâtir son effectif uniquement à coups de millions, l’argument pourrait entrer en compte.

Titulaire en EDF, à moins que…

A priori, Cabaye devrait donc faire figure de remplaçant en club, même s’il devrait régulièrement entrer en cours de jeu, et être utilisé par Laurent Blanc pour faire tourner son effectif. Depuis la prise de pouvoir de Didier Deschamps, il s’agit d’un titulaire indiscutable, en Equipe de France. Alors bénéficiera-t-il toujours du même statut? Il semble que la réponse soit affirmative. En effet, il fait partie des hommes forts du sélectionneur français, l’un des rares sur lesquels il s’est toujours appuyé. Même s’il cirait le banc toute la deuxième partie de saison, sa place pour le Brésil devrait être assurée. Or, s’il sera probablement remplaçant au PSG, il devrait régulièrement apparaître sous ses nouvelles couleurs. Loin donc, de faire banquette.

La seule véritable inconnue résidera dans l’état de forme des autres joueurs Gourcufffrançais, au moment de partir pour la Coupe du Monde. On pense notamment à l’exemple Yoann Gourcuff, qui signe actuellement un retour époustouflant sur le devant de la scène. S’il persiste dans le même niveau de performance jusqu’au mois de juin, il fera certainement partie du voyage. De là à prétendre à une place de titulaire? Seul Deschamps est en mesure de répondre à cette interrogation. Mais l’ancien bordelais est un exemple parmi tant d’autres. Dans un autre dispositif, en 4 – 2 -3 – 1 notamment, les Nasri, Griezmann, Thauvin ou autres, pourraient lui prendre sa place.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable