30ème JOURNEE DE LIGUE 1 : L’EQUIPE-TYPE

La trêve internationale n’a pas altéré le rythme de croisière des principaux candidats au titre et à l’Europe. En effet, mis à part Toulouse tenu en échec à d’Ornano face à Caen,  les 5 autres équipes de tête (à savoir Paris, Marseille, Lille, Bordeaux et Lyon) ont pris les 3 points. En bas de classement, à noter la très belle victoire Sochalienne qui les sort de la zone rouge, et annihile dans le même temps les espoirs européens des Rennais. Enfin, sursaut d’orgueil des Havrais qui, malgré une descente en Ligue 2 qui s’avère de plus en plus inéluctable, s’offrent une victoire de prestige à Louis II. Mais sans plus attendre, découvrons l’équipe-type de cette 30ème journée de Ligue1.

Hugo Lloris (Lyon) : Assurément, le portier numéro 2 de l’équipe de France est l’un des artisans de la victoire lyonnaise en terre sarthoise. Dès l’entame de match, ses parades rassurantes face à Lamah notamment ont lancé les Lyonnais sur de bons rails. Vigilant ensuite face à Coutadeur, et en fin de match sur une frappe enroulée de Stromstad, le jeune international français permet à son club de rester leader du championnat.

Reynald Lemaître (Caen) : Face au Toulousain en forme du moment, Daniel Braaten, le jeune Caennais n’a pas tremblé, bien au contraire. Positionné arrière-gauche, le Normand, outre une intervention cruciale sur un centre en retrait de Bergougnoux, a rendu une copie très propre.

Rafaël Schmitz (Valenciennes) : Si Darcheville, recruté au dernier mercato hivernal, s’est rapidement imposé au sein du collectif valenciennois, il n’en fut pas de même pour l’ex-lillois, R.Schmitz. Cependant, sa dernière sortie face à l’une des équipes en forme de l’année 2009, l’AJ Auxerre, incarnée par la fougue du talentueux Jelen, ne souffre d’aucun reproches. Intraitable sur le Polonais, le stoppeur brésilien permet à son équipe de ne pas encaisser de buts pour la deuxième fois consécutive.

Sammy Traoré (Paris SG) : Titulaire dans l’arrière garde parisienne, le géant Traoré  a une fois de plus livré une prestation honorable au Parc. Buteur d’une tête remarquable, l’ancien niçois offre les 3 points d’une victoire prépondérante dans la course à l’Europe, voire au titre. Une bouffée d’oxygène pour le club de la capitale, après les deux gifles reçues face à Toulouse et Marseille.

Jacques Faty (Sochaux) : Titularisé latéral-droit, l’ancien Rennais fut sans doute le détonateur de la victoire sochalienne. Accroché dans la surface à la 36ème minute de jeu, J.Faty provoqua le pénalty qui fit basculer le match et lança la démonstration doubiste. Une prestation haut de gamme donc pour le jeune joueur, pourtant peu habitué à évoluer sur un côté.

Jean II Makoun (Lyon) : Véritable poumon de l’entre-jeu lyonnais, le Camerounais aura récupéré un nombre incalculable de ballons des pieds manceaux. Placé devant la défense aux côtés de Junhino et de Bodmer, l’ex lillois semble avoir retrouvé son véritable niveau, lui qui avait été beaucoup critiqué lors du match face au FC Barcelone, en Ligue des Champions. Sans aucun doute l’un des hommes du match côté lyonnais.

Benoît Cheyrou (Marseille) : Pour son 27ème match de la saison (26 en tant que titulaire), le taulier du milieu marseillais a été décisif dans la victoire nette des Phocéens à Geoffroy-Guichard. Au four et au moulin, l’ancien auxerrois s’est révélé indispensable, une fois de plus, au collectif olympien. Ajoutez à cela une passe décisive millimétrée pour Brandao, et vous obtenez l’homme du match de la victoire Marseillaise.

Michel Fernandes Bastos (Lille) : Cela en devient presque une habitude, mais chaque journée voit éclore un peu plus le talent du puissant gaucher brésilien. Meilleur buteur du LOSC,  meilleur passeur du championnat, Bastos fut l’un des artisans de la victoire lilloise en terre Nantaise. Complémentaire du jeune Hazard, très performant à la Beaujoire également, le Brésilien, qui attire l’attention du sélectionneur national Dunga, est un danger permanent pour les défenses adverses.

Stéphane Sessegnon (Paris SG) : Sans doute l’un des meilleurs joueurs de notre championnat cette saison, l’ancien Manceau aura, une fois de plus, pesé techniquement et physiquement sur la défense Niçoise. Ses dribbles déroutants font toujours aussi mal. Décisif sur le second but, et à l’origine du premier, le milieu créateur parisien se pose comme favori au titre de joueur de la saison.

Marouane Chamakh (Bordeaux) : Son dixième but de la saison lui vaut bien une place dans l’équipe-type de la semaine. Et que dire de ce but ! Un contrôle Zidanesque pour un lob Cantonien, tout en toucher. Omniprésent sur le front de l’attaque, celui qui a récemment reçu les louanges de son entraîneur Laurent Blanc confirme qu’il a les épaules pour compenser l’absence du serial buteur F.Cavenaghi.

Mevlut Erding (Sochaux) : L’artisan de la victoire doubiste. Son but, au terme d’une action individuelle de toute beauté, vient clôturer une prestation 5 étoiles du jeune international Turc.  Le « Bélier » confirme en tout cas qu’il fait partie des meilleurs attaquants de Ligue 1. Bien soutenu par le jeune Boudebouz, M.Erding permet en outre d’assurer un 5ème succès Sochalien à domicile en l’espace de 6 matchs.

Ils ont brillé : Auteurs d’un doublé, Karim Benzema, Mamadou Niang et Jean-Claude Darcheville ont tous contribué aux succès des leurs. A noter aussi, le lob somptueux inscrit par le lorientais Morgan Amalfitano, sans doute l’un des plus beaux « goals » cette saison. Le lutin Marseillais, Mathieu Valbuena est également à créditer d’une bonne prestation, tout comme l’entrant Hatem Ben Arfa qui a sensiblement dynamisé son équipe. Se sont distingués également les Lillois Hazard et Vittek, encore buteur hier soir, tout comme le portier Nancéien Damien Grégorini, auteur d’une très belle prestation à Chaban-Delmas. Enfin, la perf’ de la journée est à mettre au crédit du jeune Sambou, qui est venu crucifier son club par une tête splendide, et sceller du même coup la victoire du Havre 1 à 0.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

4 commentaires sur “30ème JOURNEE DE LIGUE 1 : L’EQUIPE-TYPE

  1. Merci Yo, sinon j’pense que oui Keta, si on pouvait faire une sorrte d’infographie, ce serait encore plus clair pour nos lecteurs 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable