Clasico épisode 1 : le Real est-il enfin de retour ?

Contenu commercial | 18+

Les Merengue arrivent à un tournant de leur saison.

Il y a très exactement 100 jours, le 28 octobre 2018, le Real Madrid est terrassé sur le pelouse du Camp Nou (1-5) par un Barça largement supérieur. Cette rencontre a eu raison de Julen Lopetegui, remercié quelques jours plus tard par Florentino Perez.

La Maison Blanche est alors au bord du précipice, elle réalise le pire départ de son histoire en Liga, a connue une disette de plus de 8 heures sans marquer, des statistiques alarmantes.

L’après Cristiano Ronaldo a été dur à digérer pour les Madrilènes qui sont perdus sans leur goléador.

Vient alors le début de l’ère Santiago Solari. L’entraîneur argentin commence par quatre victoires d’affilées. On se dit que la machine est relancée, cependant Madrid est balayé à nouveau par Eibar (0-3).

Le technicien, qui assistait Lopetegui en début d’exercice, ne se décourage pas et emmène son équipe vers quatre nouveaux succès de suite. Mais les Merengue ne sont pas soignés de tous leurs maux et connaissent leur première défaite à domicile en face de groupe de Ligue des champions depuis 2009, face au CSKA Moscou (0-3). Pire encore, c’est la première fois de l’histoire que le Real s’incline par trois buts d’écart au Bernabeu dans cette compétition. 

On se dit alors que la Casa Blanca connaît une saison blanche.

Mais c’était sans compter sur la persévérance de Solari qui va impliquer petit à petit tous ses joueurs.

Lopetegui avait choisi de surfer sur l’héritage laissé par Zinédine Zidane en remplaçant Ronaldo simplement par Gareth Bale. Cela n’a pas eu l’effet escompté.

Le natif de Rosario a lui préféré prendre ses propres décisions et mettre en concurrence ses cadres. Marcelo, Kroos, Varane, Bale, Carvajal, tous ont goûté au banc de touche depuis sa prise de fonctions. La principale victime s’appelle Isco, l’un des pions essentiel de ZZ. Le meneur de jeu espagnol est devenu un simple remplaçant et se dirige de plus en plus vers un départ de la capitale ibérique. Les jeunes Ceballos, Reguilon, Vinicius Junior, Odriozola entre autres ont tous amenés du positif au groupe. Un renouvellement inévitable après des années de succès.

Si l’on évoque le retour en forme du Real Madrid il faut forcément parler de Karim Benzema, transfiguré depuis quelques semaines. Oubliés les cinq petits buts seulement l’an passé en Liga, l’ex-international français est en feu depuis quelque temps. Six buts lors de ses quatre derniers matches, voilà le ratio de l’ancien lyonnais. Depuis que CR7 a quitté la maison, KB9 a changé de statut.

Avant, il se trouvait souvent dans l’ombre de la star portugaise, presque plus passeur que buteur, membre d’un collectif qui mettait en lumière son quintuple ballon d’or. Aujourd’hui, le finisseur c’est lui, ses partenaires lui font encore plus confiance pour conclure les mouvements collectifs.

Le Real Madrid arrive désormais a un tournant décisif. Sur sa route va se dresser des obstacles qui vont dicter sa fin de saison. Il va affronter trois fois le Barça (deux fois en coupe du Roi, une en Liga), une fois l’Atlético Madrid et disputer son huitième de finale de Champion’s League contre l’Ajax. Le mois de février s’annonce bouillant et les coéquipiers de Modric, le ballon d’or, ne devront pas se rater.

Mais on le sait, l’équipe de Florentino Perez est une formidable machine qui est programmée pour ce genre de rencontres, celles où on attend les grands joueurs que sont Ramos, Varane, Marcelo, Benzema et consort.

De plus, les Madrilènes sont en confiance et aborde ce virage prépondérant après cinq victoires consécutives avec plus de trois buts marqués en moyenne.

Vous l’aurez donc compris, le Real est prêt pour effectuer son grand retour, il ne manque plus qu’un succès sur son grand rival barcelonais. Mais en est-il véritablement capable cette saison ?

Un début de réponse ce soir à partir de 21h au Camp Nou.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Né en 1995, je fais partie d'une génération qui a eu la chance d'admirer des légendes telles que Zizou, Ronnie ou Iniesta à leur apogée. Je vous transmettrai mes émotions footballistiques par le biais de mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe