US

Au tour de Conceiçao et de Bento d’être annoncés à l’OM !

par

Au vue des dernières rumeurs, Michel ne devrait plus être l’entraineur de l’OM la saison prochaine. Mais qui l’OM peut-il espérer dans cette situation difficile et avec des finances à plat ? A en croire certaines sources, la priorité de Vincent Labrune serait Jorge Sampaoli. « En privé, Vincent Labrune explique que l’entraîneur qu’il veut, c’est Jorge Sampaoli. Maintenant il ne va pas le prendre s’il n’a pas d’argent. Sampaoli ne viendra pas dans ce champ de ruines » explique le journaliste provençal Jean-Claude Leblois.

Qui alors si la piste menant à Sampaoli n’est pas possible ? Selon L’Equipe, la piste la plus sérieuse mènerait à Sergio Conceicao (41 ans), l’entraineur portugais du Vitoria Guimaraes. Celui qui était annoncé au FC Porto cet hiver correspondrait au profil d’entraineur offensif recherché par Vincent Labrune et la bonne nouvelle c’est qu’il parle français depuis son passage au Standard Liège durant sa carrière de joueur. D’ailleurs toujours d’après le média français, l’ancien joueur de Porto et de la Lazio demanderaient des rapports sur tous les matchs de Marseille depuis quelques semaines. Néanmoins, là aussi, le dossier sera difficile à boucler puisque le FC Porto souhaiterait toujours l’engager pour la saison prochaine.

Un troisième dossier est alors étudié par les marseillais, selon Record. Il s’agirait de celui de Paulo Bento. Libre de tout contrat, il garde une belle côte sur le marché grâce à ses quatre belles saisons à la tête du Sporting entre 2006 et 2009 où il a termine autre fois second du championnat, remporte deux fois la Supercoupe du Portugal et deux fois la Coupe du Portugal, sans oublier deux finales de la Coupe de la Ligue. Il a aussi atteint la demi-final de l’Euro 2012 avec la sélection portugaise.

 

 

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.