US

Ranieri, Garcia, Conte et Pochettino réclament la même chose !

par

Le mercato se termine dans même plus un mois et certains clubs ne sont pas encore renforcés, comme ils le voulaient. Il semblerait que se soit le cas à Chelsea, Tottenham, Nantes et aussi Saint-Etienne si l’on en croit les entraineurs de ces clubs.

« Si on a souffert en seconde période, c’est parce que l’on manque de milieux de terrain et que je n’ai pas pu faire de changements dans ce secteur, a expliqué le technicien. Au sujet des renforts, je crois que l’on a besoin d’un peu de tout… » a confié Oscar Garcia qui devrait toutefois bientôt pouvoir compter sur Hernani (Zenith Saint Petersbourg), Alexandros Katranis (Atromitos) et Charalampos Lykogiannis (Sturn Graz).

« Il est vrai que l’on entame les dernières semaines du mercato et que si nous voulons renforcer, l’équipe alors on a besoin de signer des joueurs «  a affirmé l’entraineur des Spurs, Mauricio Pochettino, qui n’a pour le moment enregistré aucune recrue !

Champion d’Angleterre sortant, son voisin Antonio Conte ne semble pas très confiant pour cette saison, malgré les arrivées de Morata, Rüdiger et Bakayoko. Interrogé sur la qualité de son effectif et s’il avait besoin de joueur à l’issue du Community Shield perdu face à Arsenal, l’italien a confirmé son mécontentement : « J’ai déjà répondu à cette question. Ma réponse est toujours la même, sinon cela signifie que je mens. »

Même son de cloche du côté du FC Nantes, surtout après la défaite face au LOSC (3-0). Claudio Ranieri, entraîneur de Nantes, sait qu’il va avoir besoin de renfort si le club veut exister cette saison en championnat. : « Je ne suis pas inquiet. Je parle avec le président, il connait la situation. Nous attendons quelques bons joueurs« .

Retrouvez toute l'actu mercato de Chelsea

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.