US

OM : Zubizarreta ne regrette pas l’arrivée d’un joueur !

par

L’Olympique de Marseille tourne bien cette saison. Après des débuts compliqués, les Marseillais ont accéléré et sont désormais bien placés dans la course à la Ligue des Champions. Pourtant, offensivement, l’OM n’a pas encore l’attaquant de pointe qu’il souhaitait.

Arrivé cet hiver en provenance de Benfica pour 15 millions d’euros, Kostas Mitroglou déçoit à son poste. Conscient de ces difficultés rencontrées par le Grec, le directeur sportif de l’OM, Andoni Zubizarreta, garde confiance pour la suite sur RMC :

Non il n’y a pas eu d’achats dans la panique. On était dans l’idée de travailler sur différents profils d’attaquants. On a travaillé beaucoup sur un profil à la fin qui ne s’est pas terminé. On a recommencé avec notre projet. Je pense que Kostas a un profil d’attaquant buteur. Il a beaucoup marqué là où il est passé et dans des clubs avec beaucoup de pression, Olympiakos, Benfica. Il va nous donner de sa qualité d’ici la fin de saison. Je ne regrette rien. Je prends ma responsabilité, je veux que ça marche bien.

Alors qu’un départ du joueur cet été a aussi été évoqué, Zubizarreta le repousse d’un revers de main :

Non pas du tout. Je suis un type qui pense qu’un club doit faire confiance à un joueur. On l’a tous connu. Quand quelqu’un t’appelle pour te dire « je veux que tu viennes », il y a un projet, des paroles. Après, il y a ce qu’on dit et ce qu’on fait, comme on dit au Pays Basque. Maintenant, il faut faire.

Le directeur sportif phocéen a aussi évoqué le cas Aymen Abdennour, dont il n’est pas déçu de son rendement.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.