US

Niang pourrait rester à Montpellier

par

Le jeune espoir tricolore est venu renforcer l’effectif montpelliérain, lors du précédent mercato estival. Il a débarqué sous forme de prêt, en provenance du Milan AC.

S’il n’a pas mis beaucoup de temps à trouver ses marques sur le terrain, en trouvant le chemin des filets par deux fois lors de ses deux premiers matches, son comportement en dehors laisse en revanche à désirer. On se souvient notamment de l’épisode de la Ferrari. Lui qui n’a même pas le permis a fait une course poursuite avec la police, avant d’encastrer sa voiture dans un poteau.

Ce qui n’avait pas du tout plus à son président, Louis Nicollin. Celui-ci déclarait alors :

C’est une certitude, l’année prochaine il sera mieux à l’AC Milan AC. Prolonger son prêt ? Il n’en n’a jamais été question. Pour faire plaisir, moi, je veux bien mais faut pas qu’on me prenne pour un con quand même. Ce n’est pas un joueur pour nous. Si vous trouvez qu’il fait la différence, tant mieux. Mais je ne pense pas qu’actuellement il fasse la différence, peut-être depuis l’histoire de la Ferrari.

Mais l'emblématique patron du club a visiblement changé d’avis, en moins d’un mois. C’est en tout cas ce que laisse à penser cette petite phrase lâchée dans Midi-Libre.

On verra avec le Milan AC car il est trop cher. Mais si Rolland veut le garder…

Reste à savoir quelles seront les intentions du club lombard concernant le joueur, l’été prochain. Et surtout à combien les dirigeants Rossoneri seront-ils prêts à le céder.

Pour rappel, il n’y a pas d’option d’achat pour le joueur.

Retrouvez toute l'actu mercato de Montpellier / MHSC

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.