US

Neymar, Cavani, Mbappé, Draxler ? Le casse-tête d’Emery qui fait peur au FC Metz

par

Le Paris Saint Germain va reprendre le chemin de la compétition dès ce vendredi face à Metz, avec forcément une rencontre annoncée comme déséquilibrée face à la lanterne rouge qui compte zéro point. Un écart de niveau abyssale qui inquiète forcément les lorrains.

En effet, affronter Paris n’était déjà pas une partie de plaisir pour les clubs du bas du tableau, mais avec les signatures de l’été,ça fait peur même avant de rentrer sur le terrain.

Motif d’espoir pour les messins ? Les sud-américains du PSG, qui ne sont rentrés que ce mercredi de leurs sélections respectives, seront probablement ménagés en vue du match de Ligue des Champions mardi face au Celtic Glasgow…

Le jeune défenseur du FC Metz, Moussa Niakhaté ne voit pas du tout comme une bonne nouvelle le fait que Cavani et Neymar, soient placés sur le banc au début du match.

On sait qu’on va affronter la meilleure équipe française de ces cinq dernières années. On va se confronter à des futurs Ballons d’Or, c’est magnifique […]

Des sud-américains ménagés ? S’il n’y a pas Neymar, il y a Mbappé. S’il n’y a pas Cavani, il y a Draxler ou d’autres joueurs. Ça ne change rien […]

Très réalistes donc, les grenats s’attendent à affronter un ogre et ne se font que peu d’illusions sur l’issue du match…

Toutefois, on se souvient que la saison dernière, les messins avaient accroché le PSG jusqu’à la dernière minute (victoire 3-2 des parisiens dans les arrêts de jeu) à Saint-Symphorien.

Bis repetita ?

[prochain_match competid= » » equipeid= »111″ operateurid= »17,20″]

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.