US

Mourinho évoque son avenir

par

José Mourinho ne ferme aucune porte.

Mourinho évoque son avenir
Libre depuis son départ de Manchester United, José Mourinho n’écarte aucune piste pour la saison prochaine, pas même la Ligue 1, comme il l’a indiqué à l’AFP.

C’est difficile à dire. Si je dis non, je ne serais pas honnête envers vous. Si je dis oui, vous allez commencer à spéculer sur les clubs qui pourraient m’intéresser, qui vont avoir un poste libre.

Néanmoins, le Special One veut des titres et plus précisément européens. Il viserait notamment une troisième Ligue des Champions.

Si je peux gagner une troisième Ligue des champions, super. Mais si je gagne une troisième Ligue Europa (après 2003 et 2017), ce n’est pas mal non plus. Maintenant, j’ai deux C1 et deux C3. Si je gagne un cinquième trophée européen, bien sûr que je préférerais que ce soit la Ligue des champions. Mais si je signe dans un club en difficulté, comme MU quand je suis arrivé, il faut d’abord le faire monter à l’étage supérieur, et essayer de faire de son mieux. Bien sûr que je veux évoluer au meilleur niveau, et c’est la Ligue des champions.

Quoi qu’il en soit, celui qui est passé par Porto, l’Inter Milan, le Real Madrid et donc Manchester cherche un club qui le motive et pourquoi pas dans un championnat qu’il connaît déjà.

Ce que je veux, c’est de trouver un club qui me motive pour débuter la saison prochaine (…) Je peux retourner dans l’un des pays que je connais déjà ou essayer quelque chose de très important, qui est de travailler dans un cinquième pays et de tout gagner comme je l’ai fait ailleurs. Voyons voir ce qu’il va se passer.

Quoi qu’il en soit, Mourinho met tout en œuvre pour retrouver un banc de touche cet été.
 

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.